l’accueil des migrants à Ancenis

Accueil des migrants à Ancenis !

Merci à Yves Aubry, à Alain Lefèvbre accueil des migrants Ancenis et à toute l’équipe d’« une famille, un toit » de permettre l’accueil des migrants à Ancenis!

Depuis un certain temps, l’idée circulait autour de l’ancien logement de fonction du sous-préfet d’Ancenis, vide, c’était une insulte à ceux qui n’avaient pas d’abri. L’idée n’a pas effleuré M. Perrion, maire d’Ancenis, qui répondit  à l’association Territoires 44 « que ce n’était pas l’affaire des maires » ( Des maires frileux sur l’accueil des migrants. O-F du 22 septembre). Encore qu’il a du revoir quelque peu sa copie par la suite après l’intervention de Claude Gautier : »Lors des échanges avec les maires, on a senti une adhésion à la démarche. Les prises de parole allaient en ce sens : il faut anticiper collectivement. On sait qu’on va s’exposer à la critique, mais on prend notre quote-part. Si on ne faisait rien, on nous le reprocherait. La raison doit l’emporter sur la passion.  » intervention à la conférence des maires du pays d’Ancenis, jeudi 27 septembre.

L’équipe d« ‘une famille, un  Toit«  a réussi à mettre tout le monde autour de la table et a réussi à obtenir du département les clés de l’ancien logement.

La proposition n’est pas venue de la Mairie d’Ancenis mais d’ une famille, un toit qui travaille avec le département et le CCAS de Nantes. Pour cet accueil, Elle a également rencontré les associations solidaires d’Ancenis (secours populaire, …). Déjà sur le département, elle accompagne une centaine de migrants : « On accueille des personnes migrantes sous statut de protection internationale de réfugiés, et qui, dans leurs parcours, ont été dans des squats. Parfois dans des campements illicites, mais en tout cas en situation de non-prise en charge. On ne comprenait pas comment des personnes en situation régulière pouvaient ne pas être logées. » s’indigne Yves Aubry, chargé de projets pour l’association. (St Herblain,…)

Enfin, le « Jeudi 20 décembre 2018, en matinée, Une famille, un toit a accueilli seize migrants venus de Nantes dans l’ancienne sous-préfecture d’Ancenis où elle a ouvert un bureau. » (O_F ) ;

Une famille, un toit a participé à l’accueil des rooms sur Le Cellier. Elle y a ouvert une pension afin d’accueillir des personnes isolées: les grenadières.

Ancenis accueil des migrants
Les Grenadières au Cellier

partager, résister, l'alternative