linky au Cellier

Actuellement ENEDIS met en place le linky au Cellier. Pour les personnes qui souhaiteraient plus d’information, il y a quelqu’un qui se propose de coordonner l’action, pour prendre contact:

Il y a un certain nombre d’informations que nous pouvons trouver sur le net , notamment « l’age de faire » a sorti un petit livre cernalinky au Celliernt la question. Relayé ensuite par  « l’UFC-que choisir » qui a réussi à faire en sorte que les données individuelles ne soient pas exploitées par ENEDIS. Malheureusement, nous avons vu récemment que les fournisseurs d’énergie, en les demandant aux usagers, peuvent y avoir accès.

Je vous soumets le « vœu » que nous souhaitions qu’il fut adopté au Conseil Municipal du 28 mai 2018.   Nous avions présenté ce vœu à Monsieur le Maire juste avant la séance, il n’a pas souhaité qu’il soit inscrit à l’ordre du jour du  Conseil:

Vœu du Conseil Municipal de Le Cellier en faveur du libre choix du Cellarien d’accepter ou refuser la mise en place du compteur Lincky.
Préambule
L’article L322-4 du Code de l’énergie stipule que les collectivités sont propriétaires des réseaux de distribution d’électricité en aval des postes de transformation de la moyenne tension. Les compteurs font partie du réseau. La Commune en délègue, par concession, la gestion à ENEDIS –ERDF.
Toutes les données récoltées par Linky sont transmises à un dispositif de stockage des données appelé « concentrateur » qui dessert plusieurs foyers. Les données sont ensuite transmises par le
concentrateur à une agence de supervision via le réseau téléphonique 3G.
Linky communique donc directement avec le fournisseur d’énergie, lui permettant de relever la consommation électrique en temps presque réel, et de modifier l’abonnement à distance par exemple.
La municipalité de Le Cellier pointe plusieurs défauts concernant ce compteur électrique qui l’amène à prononcer un voeu pour la liberté du Cellarien d’accepter ou de refuser l’installation de ceux-ci à son domicile.
– Que de nombreux ménages consomment au-delà de leur puissance d’abonnement, et ceci de manière épisodique . Les compteurs actuels supportent ces dépassements ponctuels sans disjoncter, mais pas les compteurs Linky. Ainsi, des cellariens pourraient avoir à souscrire une puissance plus élevée pour éviter d’avoir à gérer des pannes récurrentes.
– Que le compteur Linky peut être piloté à distance par l’entreprise fournisseur d’électricité. Il sera alors possible de modifier l’abonnement, la puissance électrique délivrée, de couper le  compteur.
– Que le compteur permet au fournisseur d’électricité d’avoir une connaissance de la consommation en temps presque réel des usagers. Ces données étant personnelles pourraient être
utilisées à des fins commerciales. Ainsi, le fournisseur Direct-énergie vient de se faire épingler par la CNIL.
– Que l’argument de l’écologie est un argument fallacieux, car 35 millions de compteurs électriques encore en bon état de fonctionnement seront remplacés par 35 millions de nouveaux compteurs «communicants » de type Linky ; et que la nouvelle infrastructure qui sera mise en place pour faire fonctionner ce système « communicant » occasionnera de nouvelles dépenses d’énergie (travaux électriques, construction des concentrateurs, etc…).
Considérant les impératifs de préservation de la vie privée et de la liberté des citoyens, qui pourraient être mis à mal par un dévoiement de l’utilisation des données collectées sur les habitudes des consommateurs et l’utilisation de leur réseau électrique domestique, et l’attachement de la Ville de Le Cellier à la non-utilisation des données collectées à d’autres fins que les nécessités liées à la concession d’électricité :
Demande à ENEDIS – ERDF de ne pas installer les « compteurs intelligents Linky » chez les usagers de la commune du Cellier qui refusent le remplacement de leur compteur.

Nous avons demandé par écrit afin que ce voeu figure à l’ordre du jour du Conseil Municipal du 26 juin 2018: réponse:  » J’ai bien reçu votre message pour me demander d’insérer un vœu relatif à la pose des compteurs Linky. Je ne peux donner une suite favorable à votre demande. »… Si vous souhaitez lui écrire par mail ou écrire à un adjoint, sachez qu’il s’agit de mettre le prénom suivi du nom (attaché sans point) @lecellier.fr. pour connaitre les élus: http://www.lecellier.fr/module-Contenus-viewpub-tid-2-pid-64.html

Nationalement, la cour des comptes vient de montrer que c’est naturellement l’usager qui financera ces installations. L’installation de 37 millions de compteurs est un vrai business: l’une des critiques que nous pouvons faire c’est bien la gabegie. Pourquoi pas installer ces nouveaux compteurs lors de nouvelles constructions, mais enlever les anciens alors qu’ils fonctionnent très bien???…

L’UFC- que choisir vient de sortir une pétition ce jeudi 8 mars 2018:

Alors que le gouvernement avait toujours promis que le déploiement du compteur Linky serait gratuit pour les ménages, la Cour des comptes confirme, dans son rapport public annuel 2018, les alertes initiales de l’UFC-Que Choisir : ces compteurs, pensés par et pour Enedis, ont un intérêt trop limité pour le consommateur qui va pourtant les financer à travers sa facture d’électricité !

Vous allez payer 15 € par an pendant 10 ans pour permettre à Enedis d’installer un compteur communicant pour lequel vous n’avez aucune contrepartie.

Refusez cette contribution forcée en exigeant :
• l’accès libre et simple à l’information sur votre consommation, pour en faire un véritable outil de maîtrise de la consommation énergétique ;
• la révision de la rémunération d’Enedis, qui empocherait une marge de 500 millions d’euros.

Refusons que ces « chers » compteurs (130 € en France contre 80 € en Italie) soient financés par les seuls consommateurs, d’autant que l’information pertinente pour une meilleure maîtrise de la consommation énergétique est aux abonnés absents ! Les informations disponibles via les compteurs sont très maigres et peu accessibles. L’affichage déporté, permettant une information en temps réel plus complète et lisible, est limité aux seuls ménages précaires. En l’état, les compteurs Linky ne sauraient donc garantir une meilleure maîtrise de la consommation énergétique par les ménages !

La Cour des comptes le confirme : « Les gains que les compteurs peuvent apporter aux consommateurs sont encore insuffisants. Ce sont pourtant eux qui justifient l’importance de l’investissement réalisé. »

NOTRE DEMANDE
Alors que la Cour des comptes pointe un surcoût de 500 millions d’euros au profit d’Enedis, nous demandons aux autorités publiques (État, Commission de régulation de l’énergie) d’intervenir pour :
• améliorer le dispositif, particulièrement au niveau de l’information des usagers sur leur consommation, pour en faire un véritable outil de maîtrise de la consommation énergétique ;
• revoir les conditions de financement du compteur, et notamment les conditions de rémunération d’Enedis.

partager, résister, l'alternative