gestion des haies bocagères

Désaccord sur la taille systématique des haies

Marc Vrignaud, conseiller, a interpel­lé le conseil municipal en fin de réu­nion, le 24 mars dernier. Se référant au procès-verbal du conseil de juin 2015, il rappelle qu’il y avait eu ac­cord « pour réfléchir sur le fait de ne pas tailler les haies pendant un an, à titre expérimental »,
L’expérience devait se faire sur la route de la Nourricière. Il en avait informé le voisinage. Fi de cette dé­cision, le lamier est passé et les haies sont taillées. Morgan Le Roch (commission voirie) s’était déplacé, mais pour lui, « cela n’avait pas été acté. Il faudrait que tout le monde se déplace ».
« On en a parlé de nombreuses fois [ … ] On peut au moins commen­cer, décider quelque chose ». a ren­chéri Marc Vrignaud, contrecarré par l’adjoint Jean-Michel Claude, agricul­teur: « Les haies continueront à être taillées », estimant savoir comment les haies se développaient.
Bruno Gautier a rappelé que le re­censement des haies qui a été fait est resté lettre morte. « Il faudrait travailler à la valorisation des haies bocagères. » Daniel Terrien,le maire, a voulu calmer le jeu: « On est une collectivité. Il faut faire des essais sur les routes ou chemins moins passagers, pour savoir comment poussent les haies et ne pas tailler systématiquement. »                                                  –          6 avril                –

partager, résister, l'alternative