22 mars: Défendons tous les services publics !

Déclaration unitaire pour le 22 mars: Défendons tous les services publics ! Solidarité avec les cheminots et les cheminotes !

Voilà des années que les gouvernements successifs ont fait le choix de la privatisation des transports contre le climat, l’égalité et le social : sous-investissement dans le rail et investissement massif vers autoroutes et autocars, privatisés qui favorisent notamment l’explosion du trafic de marchandises par poids lourds.

Depuis 1997 et la création de RFF, la SNCF est toujours plus segmentée, pour casser le corps social cheminot et poursuivre les privatisations préconisées par les « directives » européennes. Aujourd’hui Macron pousse au bout la logique, de l’éclatement de la SNCF. Partout en Europe, les recettes qu’il veut appliquer produisent la disparition de lignes, l’explosion des prix, la vétusté des installations et des trains, la disparition du fret. C’est toute la population qui paie triplement l’addition : financièrement, par l’inégalité territoriale induite et par sa santé altérée par la pollution générée.

Après 20 ans d’une libéralisation amplifiée, l’empilement des directives européennes poussant dans ce sens, Macron propose d’achever le service public ferroviaire par ordonnances avec des conséquences dramatiques pour les usagers et l’aménagement des territoires. Pour y arriver, Il accable les cheminot•tes, les faisant passer pour des privilégié.es qui, comme les retraité.es, les étudiant.es ou les chômeurs.ses, ruineraient la France. La réalité est tout autre : ils et elles se battent pour sauver l’emploi des générations qui viennent.

Le train n’est pas qu’un moyen de locomotion, c’est un service public, un outil essentiel à la transition écologique et il est insupportable qu’il puisse s’arrêter aux portes des grandes métropoles. La bataille du service public ferroviaire est d’abord une bataille pour l’égalité.

Face à ce gouvernement, qui veut parachever la transformation d’un service public censé être guidé par l’intérêt général en une entreprise du CAC 40, , les cheminots et les cheminotes ne sont comptables de rien. Pas plus que les étudiant.es qui perdent une partie de leurs APL, les retraité.es qui voient la CSG augmenter, les 22 mars: Défendons tous les services publics !personnels de soins, les enseignant.es, les chômeurs.ses ou l’ensemble des fonctionnaires. Pas plus que les migrant.es qui subissent une politique indigne.

Macron et Philippe veulent en faire des bouc-émissaire  ? Nous affirmons collectivement qu’ils et elles sont les victimes des politiques libérales menées depuis tant d’années, qui expliquent la montée de l’extrême droite partout en Europe.

Ils nous veulent désunis ? Nous répondons que nous serons dans la rue le 22 mars pour défendre l’accès au service public, à commencer par le ferroviaire, les cheminot-e-s, mais aussi l’ensemble des fonctionnaires et l’intérêt des usager-e-s.

Europe Écologie Les Verts 44, Ensemble 44, Gauche Démocratique et Sociale 44, Génération.s 44, Groupes d’actions France Insoumise 44, Nouveau Parti Anticapitaliste 44, Parti Communiste Français 44.

Nous avons décidé de populariser dans notre département l’appel unitaire national de soutien à la mobilisation du jeudi 22 mars élaboré par nos organisations. Cet appel vise à soutenir l’action de défense des services publics, notamment ferroviaire, que les organisations syndicales, unies, entreprennent à partir du 22 mars. En Loire Atlantique, les manifestations auront lieu à : Nantes à 10h30 croisée des trams à Commerce, à Saint-Nazaire 10h00 à la Gare.

grève dans les EHPAD de Ancenis, Varades et Oudon

Gréve dans les EHPAD de Ancenis, Varades et Oudon? Un préavis intersyndical de grève a été déposé pour le mardi 30 janvier 2018 dans tous les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) de France.

Merci à tous ceux qui sont disponibles de venir soutenir les agents des EHPAD du CHEL (centre hospitalier Erdre et Loire) à partir de 14 heures 30, devant les EHPAD des sites d’Ancenis, Varades et Oudon, et 15 heures sur le site de Candé.

 Les personnels sont épuisés. Les personnes hébergées sont de plus en plus dépendantes et il n’y a pas de personnels supplémentaires. Il y a bien d’autres motifs à ce mouvement, que les agents sauront mieux que personne vous expliquer!

Merci de diffuser largement ce message !  Nous sommes tous concernés par le sujet !

Cordialement

Sandrine Chausson

secrétaire de la section CFDT du CHEL

vous pouvez avoir des informations sur ce qui se passe sur l’ensemble de la France  avec la Coordination Nationale des Comités de défense des hôpitaux & maternité de Proximité: grève dans les EHPAD de Ancenis, Varades et Oudon

http://www.coordination-nationale.org/

Lettre ouverte à Madame la préfète de Loire-Atlantique, 20 décembre 2018

Symboliquement à la veille de l’hiver, 47 associations et syndicats viennent de rendre publique une lettre ouverte à madame la Préfète de Loire-Atlantique, au Président du département et à la Présidente de Nantes Métropole demandant que soient apportées des réponses immédiates permettant de protéger les personnes à la rue dans le département. Seront-ils entendus ? 

Il est important que cet appel soit connu et qu’une large mobilisation citoyenne se développe en solidarité avec toutes et tous les sans-abris. L’Humain d’abord.

ici: l’appel de 47 associations du 44

VIO-ME et les FRALIB sur NANTES

VIO-ME et les FRALIB sur NANTES: « Lutter, reprendre son usine en main« , deux jours de rencontres et débats à Nantes et sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes avec des ouvrie·res de Fralib, près de Marseille, et de VioMe en Grèce.

A Nantes, le collectif syndical contre l’aéroport à NDL et son monde organise deux jours de rencontres, débats et ateliers avec des ouvrie·res Fralib et des VioMe, pour découvrir l’histoire de ces luttes et échanger sur le fonctionnement d’usines autogérées.

 Le samedi 16 décembre à la Maison des syndicats à Nantes, de 13 à 19 h.VIO-ME et les FRALIB sur NANTES

Des débats en atelier, 3 Ateliers auront lieu en présence des travailleurs et des travailleuses de Vio.me et SCOP-TI:

  • Travailler en s’affranchissant de l’organisation capitaliste du travail
    Se réapproprier la santé au travail
    Quelles luttes pour l’emploi face aux fermetures d’entreprises

Puis nous échangerons sur les solidarités ouvrières internationales à construire et la mise en place d’un réseau de solidarité active avec SCOP-TI et Vio.me.

infos sur: http://lecellier.info/event/lutter-reprendre-son-usine-en-main/

Quand les travailleuses et les travailleurs reprennent l’usine from collectif syndical on Vimeo.

www.scop-ti.com/
www.viome.org/

http://www.workerscontrol.net/fr

Troisième procès des Faucheurs de Chaises

Un troisième procès des Faucheurs de chaises aura lieu, à Carpentras le 6 février 2018, après celui des 2 lanceurs d’alerte dans l’affaire des LuxLeaks au luxembourg….
Nicole Briend y comparaîtra au tribunal suite à une plainte de BNP, pour avoir participé à une réquisition citoyenne de chaises en 2016.
Une mobilisation est prévue à Carpentras les 5 et 6 février.

Troisième procès des Faucheurs de Chaises, mobilisation à Carpentras les 5 et 6 février 2018

BNP Paribas attaque en justice Nicole Briend, militante d’Attac, pour avoir participé à une action de réquisition citoyenne de chaises à Carpentras le 17 mars 2016, Mobilisons-nous les 5 et 6 février 2018 pour la soutenir !

bnp paribas

Nicole Briend est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février 2018, pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Comme des centaines de citoyennes et de citoyens, elle a participé à une action de réquisition citoyenne de chaises pour dénoncer l’évasion fiscale et le manque de financements de la transition écologique.

Ancienne professeur de lettres, principale de collège, proviseure de lycée, Nicole Briend a toujours eu pour souci de transmettre des valeurs de solidarité, de respect, d’honnêteté. En tant que citoyenne responsable, elle est entrée en désobéissance civile pour mener une action légitime alors que les autorités, qui doivent veiller à l’intérêt général, ne prennent pas les mesures pour lutter efficacement contre l’évasion fiscale.

BNP Paribas mise sur le banc des accusés ce 11 avril par les Faucheurs de Chaises

Chaque année, ce sont 60 milliards d’euros qui échappent au budget public français à cause de l’évasion fiscale. BNP-Paribas, qui poursuit pour la troisième fois les Faucheurs de chaises, est pourtant la banque française qui détient le plus de filiales dans les paradis fiscaux, et vient d’ailleurs d’être condamnée pour ces pratiques par les autorités fiscales britanniques.

Alors que les organisateurs de l’évasion fiscale tels que BNP Paribas sont encore trop rarement inquiétés, ce sont à nouveau les lanceuses et lanceurs d’alerte et les militant⋅e⋅s dénonçant l’évasion fiscale qui sont poursuivi⋅e⋅s en justice.

Mobilisons-nous les 5 et 6 février 2018 pour soutenir Nicole Briend ! Débats, animations et hébergements sont prévus dès le lundi 5 février à partir de 18h, avant la mobilisation du 6 février à 8h30 devant le tribunal de Carpentras !

Le procès LuxLeaks : deux lanceurs d’alerte sur le banc des accusés !

dans #Desintox

Jeudi 23 novembre s’est ouverte à Luxembourg l’audience en cassation des lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet. Ces deux anciens salariés du cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC) sont à l’origine du scandale Luxleaks.

Grâce aux informations transmises par les deux hommes, le Consortium international des journalistes d’investigation révélait en novembre 2014 les pratiques d’évitement fiscal conclues par 340 multinationales avec l’administration fiscale luxembourgeoise. Les accords fiscaux en question, conclus entre 2002 et 2010, ont permis à des groupes internationaux tels qu’Apple, Amazon, BNP Paribas ou encore Ikea d’économiser plusieurs milliards d’euros. Les rescrits autorisés par le Luxembourg ont ainsi privé plusieurs Etats européens d’une ressource fiscale totale de centaines de milliards d’euros.

En mars dernier, Antoine Deltour et Raphaël Halet ont été condamnés en appel à respectivement 6 mois de prison avec sursis et 1 500 euros d’amende pour violation du secret d’affaires et blanchiment d’informations volées et 1 000 euros d’amende pour copie initiale des documents au détriment de l’employeur ; des peines allégées en comparaison avec la première instance. Néanmoins, les prévenus, bien qu’ils reconnaissent la matérialité des faits, déclarent avoir agi en citoyens et demandent à la justice luxembourgeoise d’être acquittés. Antoine Deltour a déjà annoncé qu’en cas de confirmation de l’arrêt en appel par la Cour de cassation, il saisirait la Cour européenne des droits de l’Homme.

Il est urgent de protéger les lanceur.se.s d’alerte des « poursuites bâillons »

plus d’infos sur: https://lafranceinsoumise.fr/2017/11/27/proces-luxleaks-deux-lanceurs-dalerte-banc-accuses/

loi TRAVAIL, FAMINES PÂTES ET RIZ!!!

soyons nombreux à manifester le 12 septembre contre la loi travail XXL: loi TRAVAIL, FAMINES PÂTES ET RIZ!!!loi travail, famines, pâtes et riz

Communiqué départemental Loire-Atlantique CGT, FSU, Solidaires, UNEF:

La stratégie du gouvernement Macron, qui entretient les faux semblants en confondant « concertation « et dialogue social », vise à légiférer dans le secret des dieux. Depuis des décennies les gouvernants obéissent aux mêmes doctrines financières internationales : déréglementer toujours plus au profit des lobbies, de leurs patrons et de leurs actionnaires. La nature comptable est au pouvoir, oublieuse des principes fondateurs de la protection sociale. Elle affiche désormais, par ordonnances, son tempo de rentrée.
Le programme le plus dur du MEDEF y est repris. Malgré quelques « préservations » d’acquis obtenues ici et là, la ligne est figée avec un programme qui dégrade et aligne les droits des salariés, des retraités, des privés d’emploi et des jeunes. La Code de travail Pénicaud prolonge la Loi El Khomri. Il prépare la contre-réforme pour détruire les solidarités, flatter la mise en concurrence individuelle et collective comme projet de société. ( suite: http://lecellier.info/event/12-septembre-contre-loi-travail-xxl/ )

12 septembre contre la loi travail XXL

le CETA cache un vrai scandale démocratique

Démocratie et CETA: le président Hollande souhaitait que ces accords (avec le TAFTA) soient conclus rapidement; nous en connaissons maintenant les opacités. Le Conseil Constitutionnel ne trouve rien à ne lui redire (31 juillet 2017). Pour Delphine Batho, « le CETA cache un vrai scandale démocratique » (17 aout 2017) et elle le dit dans Challenges: « … La quasi-totalité de l’accord UE-Canada va en effet entrer en application provisoire fin septembre sans qu’aucun débat parlementaire n’ait eu lieu au préalable. C’est inacceptable. »…plus d’infos sur http://lecellier.info/resister-2/resistance-politique/tafta-ceta-compagnie/

le Conseil Constitutionnel approuve le CETA

Le Conseil Constitutionnel approuve le CETA :

« LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DÉCIDE :  Article 1er. – L’accord économique et commercial global entre le Canada, d’une part, et l’Union européenne et ses États membres, d’autre part, signé le 30 octobre 2016 à Bruxelles, ne comporte pas de clause contraire à la Constitution…

Jugé par le Conseil constitutionnel dans sa séance du 27 juillet 2017, où siégeaient : M. Laurent FABIUS, Président, Mme Claire BAZY MALAURIE, MM. Michel CHARASSE, Valéry GISCARD d’ESTAING, Jean-Jacques HYEST, Lionel JOSPIN, Mmes Corinne LUQUIENS, Nicole MAESTRACCI et M. Michel PINAULT. »

Pour connaître les membres du Conseil Constitutionnel Le Conseil Constitutionnel approuve le CETAplus d’info sur l’onglet: http://lecellier.info/resister/nationale/le-conseil-constitutionnel/

débat: l’accueil des migrants.

débat: l’accueil des migrants:

Il en va de l’accueil des migrants comme de l’accueil des rooms: la réponse est souvent l’expulsion; des citoyens, des associations se lèvent contre ces pratiques.

Nous évoquerons aujourd’hui de Cédric Herrou, le mardi 8 aout la cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné Cédric à 4 mois de prison avec sursis pour avoir fait passer la frontière franco-italienne à environ 200 migrants et en avoir accueilli chez lui en 2016. C’est une décision qui nous interpelle:

Communiqué de presse de la ligue des Droits de l’Homme paru le 8 aout: « La condamnation de Cédric Herrou : une insupportable dérive politique de la justice. ( suite des infos )… »

États généraux de l’alimentation ?

Le gouvernement vient de lancer les États généraux de l’alimentation; un site internet en est dédié. Au même moment, nous pouvons craindre pour les agriculteurs BIO des difficultés. Une pétition vient d’être lancée et une tribune libre de 34 associations vient de paraître.

AGRICULTURE BIO: NON A LA BAISSE DES AIDES !

Le ministre de l’Agriculture prêt à sacrifier la bio française !!!


AGRICULTURE BIO: NON A LA BAISSE DES AIDES !

La bio représente 5,7% des surfaces agricoles françaises mais ne bénéficie que de 2% des aides européennes… et le gouvernement trouve ça encore trop !!!

En plein cœur de l’été (période faste en décisions impopulaires !) le Ministre de l’Agriculture s’apprête à limiter les aides à la conversion et au maintien des agriculteurs biologiques. En totale incohérence avec les objectifs affichés au lancement des Etats généraux de l’alimentation il y a moins d’une semaine (!), le ministre est prêt à porter un coup fatal à la dynamique qui porte depuis près de 2 ans les conversions en bio.

suite sur: http://lecellier.info/resister-2/resistance-ecologique/pesticides/agriculture-bio-non-a-baisse-aides/

plus d’infos sur: https://www.agirpourlenvironnement.org/blog/transition-agricole-34-ong-denoncent-le-quasi-arret-des-aides-l-agricultur-31049

sur le site de la confédération paysanne: …. » Il est illusoire de penser, comme Mr Travert, que l’on va entretenir la dynamique de l’agriculture biologique simplement en soutenant la conversion, et ce alors que nombre d’agriculteurs déjà convertis sont dans une situation financière très compliquée du fait de la pression sur les prix et des retards de versement des aides.« ….

Comme nous le constatons une fois encore, les lobbies ont leurs entrées au ministère de l’Agriculture et nous peinons à nous faire entendre. Alors que les alternatives fleurissent aux quatre coins du territoire, la classe politique semble avoir une transition agricole et alimentaire de retard !!!

En quelques jours, nous avons assisté à une vaste mobilisation autour de la pétition électronique initiée par Agir pour l’Environnement et soutenue par la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique en vue de dénoncer la baisse des aides à la bio prévue par le ministre de l’Agriculture. Ce sont plus de 82000 personnes qui ont signé la pétition « Agriculture bio : Non à la baisse des aides à la bio« . Gageons que ce dernier aura entendu le message !!!  Rendez-vous est pris avec le cabinet de Stéphane Travert afin de faire l’écho de cette vaste mobilisation citoyenne…

partager, résister, l'alternative