Nature et Jardins

Des animations autour de la nature seront proposées tout au long de la journée de samedi.
25
La biodiversité au rendez-vous de Nature et jardins

26
Cette 4e édition, proposée par l’association Regards Nature et la municipalité, est devenue incontournable pour les amoureux de la nature et les passionnés d’écologie et de jardinage.
Des nouveautés
La compagnie Lombric et Spaghetti viendra, à 11 h, présenter son spec­tacle Cirque posthume, rue de Bel­Air, pour tout public, à partir de 6 ans. De 14 h 30 à 18 h 30, tours de poney proposés aux enfants sur la place du monument aux morts. De 9 h 30 à 18 h 30, sur le stand Au pré du gas­tronome, Véronique Lava proposera de découvrir le métier d’agriculteur. En parallèle, 24 exposants, dont la Ferme de Sainte-Marthe, Plants et bio, et Cynfael, composeront un mar­ché très « nature »,
Deux conférences
Deux conférences seront présen­tées à la salle Louis-de-Funès : à 14 h, « Impact du réchauffement climatique sur l’agriculture », avec Pierre Vacher, enseignant-cher­cheur à l’Université de Nantes. À 16 h, « Afterre 2 050 : une solution pour l’agriculture de demain? » avec 19Daniel Durand, agriculteur bio à La Meilleraye-de-Bretagne. « Comment l’agriculture pourra et devra nour­rir 71 mllllons de personnes, alors qu’elle va manquer d’eau, de terre et d’énergie? Comment le consom­mateur, par ses choix, va, de son côté, participer à cette transforma­tion profonde ? »
Un programme étoffé
Une spécialiste des plantes sauvages partagera sa passion le temps d’une balade dans les coulées. Rendez­vous salle Louis-de-Funès, à 9 h 30 et à 11 h, (réservation conseillée). Une dégustation à base de plantes sauvages clôturera chaque balade.
A 11 h et 16 h, sur le stand de l’As­sociation pour le maintien d’une agri­culture paysanne (Amap) du Cellier, l’association Fourchette et décou­vertes proposera des idées de prépa­rations culinaires avec la production bio de l’Amap.

Le Petit manège de Monsieur Billy et Madame Lila, pédalo-tracté par les parents, sera présent de 14 h à 18 h, sur l’esplanade de La Terrasse.
Samedi 23 avril, de 9 h 30 à 18 h 30, dans le bo08urg. Restaura­tion sur place. Dépliant complet dis­ponible en mairie et programme sur www.lecellier.fr. Tél. 02 40 25 40 18, mairie@lecellier.fr. Gratuit et acces­sible à tous.

Nature et jardins

Depuis quelques années déjà, Le Cellier met à l’honneur ses paysans, et la pratique du jardinage au naturel.

1 spectacle et 2 conférences

11h : spectacle, rue de Bel air « le cirque posthume » par la compagnie Lombric et Spaghetti

14h conférence , salle Louis de Funes : « l’impact du réchauffement climatique sur l’agriculture » avec Pierre Vacher, enseignant chercheur à l’Université de Nantes

16h conférence, salle Louis de Funes: « Afterres 2050: une solution pour l’agriculture de demain ? » avec Daniel Durand, paysan bio et membre des CIVAM

Un marché de 24 exposants animera le bourg de 9H30à à 18h30.

Producteurs BIO, locaux, fabricants de produits naturels, pépiniéristes, associations de défense de l’environnement,…

1 Ferme de Sainte Marthe-BIO (semences)
2 Cactus Merlet
3 Pépinière Nouteau (roses)
4 Psy’ Activ – CPP Les Briords-BIO (légumes)
5 Le Jardin de Gaïa (fromages de chèvres)plan
6 Regards Natures
7 Valmag
8 Mme DORION – Céramiste
9 Domaine des Génaudières (viticulteur)
10 Sauver la Loire
11 CYNFAEL le prince du safran (produits à base de Safran)
12 AMAP du Cellier
13 Au Pré du Gastronome ( producteur bovin BIO et épicerie)
14 Body Nature-BIO (Huiles essentielles, compléments alimentaires et infusions : une gamme unique issue notamment des cultures biologiques)
15 Compostri
16 COMPA
17 Mairie/Point Info/Sono
18 Brasserie de la Divatte (producteur de bière locale)
19 Fleur des Mauges– BIO (produits écologiques vendus à domicile)
20 Local’Ados
21 Le Fruitier Arc-en-Ciel-BIO (Atelier de transformation de fruits issus de l’agriculture locale et biologique)
22 LPO44
23 Plants & Bio-BIO (semence et plants BIO)
24 Primitiva Elegance (Fabrication de bijoux en matières végétales et minérales)

animationsdevant

COMMUNIQUE COMMUN CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL

Les mobilisations des salarié-es, des étudiant-es et des lycéen-nes contre le projet de loi travail ne faiblissent pas.

Face à l’entêtement du gouvernement à maintenir son projet, la détermination reste intacte et soutenue massivement par l’opinion publique.

Grâce aux mobilisations, le gouvernement a reçu les organisations de jeunesse. Il doit maintenant répondre à leurs exigences. Les organisations syndicales seront vigilantes aux annonces qui seront faites par le Premier ministre la semaine prochaine.

Dans le même temps, elles réaffirment fermement leurs revendications de retrait de ce projet de régression sociale et la nécessité d’obtenir de nouveaux droits.

Ce projet est irrespectueux des droits, conditions de travail et de vie des générations actuelles et à venir. La flexibilité et la précarité n’ont jamais été facteur de progrès et d’emploi.

La mobilisation du samedi 9 avril doit unifier toutes les catégories sociales et professionnelles, toutes celles et tous ceux qui luttent pour le retrait de ce projet de loi et exigent des mesures de progrès social. Le gouvernement doit répondre !

Déterminées et conscientes de leurs responsabilités, les organisations syndicales appellent à une nouvelle journée de grève interprofessionnelle et de manifestations le 28 avril 2016.

D’ici là, elles appellent à multiplier les initiatives pour faire entendre leurs revendications, préparer activement cette journée de grève et mobilisation par des rassemblements, interpellations de parlementaires, des manifestations et actions initiées au niveau local.

Paris, le 6 avril 2016


Contre la loi travail, manifestation samedi 9 avril à 14h, Esplanades des Chantiers l’Elephant, à l’appel de l’intersyndicale et des organisations du mouvement des jeunes

 

la nuit debout mercredi 13 avril s’appellera « nuit sans frontière »

La Poste Nantes Rollin : 3ème semaine de grève . Solidarité

les grévistes appellent à une chaîne humaine vendredi 8 avril à 10h devant le bureau de Poste, Place Daubenton.

Depuis une semaine le blocage est complet.
C’est pourquoi, à la veille de l’entrée dans une quatrième semaine de grève, les grévistes appellent à une chaîne humaine vendredi prochain 8 avril à 10h devant le bureau de Poste, Place Daubenton.

Chaine Humaine de soutien aux factrices et facteurs de Nantes Rollin en grève depuis le 23 mars  –  Faire grève n’est pas un délit  –
Vendredi 8 avril 10h Place Daubenton à Nantes (tramway gare maritime)

La Poste Nantes Rollin : 3ème semaine de grève. Faire grève n’est pas un délit ! Solidarité !

Les factrices et facteurs du bureau de La Poste de Nantes Rollin sont entrés hier dans leur troisième semaine de grève. En cause l’annonce par la direction de la suppression de 15 des 80 postes de travail du bureau, dont 6 à 8 tournées lettres.

Alors qu’au 10ème jour de grève, un compromis sur l’organisation du travail  a été acté entre direction et grévistes, la direction de La Poste maintient sa volonté de sanctionner six des grévistes pour « blocage des accès » et « entrave à la liberté de circulation postale » !

Solidaire des grévistes mobilisés pour défendre un service public de proximité et de qualité, Ensemble, mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaires, dénonce comme provocatrice, cette attitude répressive de la direction locale de La Poste qui porte seule la  responsabilité – l’irresponsabilité ? – de la poursuite de la grève.

Ensemble rappelle que faire grève n’est pas un délit mais un droit. Ensemble exige la levée immédiate de toutes les procédures disciplinaires ouvertes à l’encontre des grévistes de Nantes Rollin.

Alors que la direction de La Poste joue explicitement l’asphyxie financière des grévistes après 14 jours de grève, Ensemble appelle les  usagers et citoyen-nes à  participer à la solidarité financière organisée par leur syndicat  (par chèque libellé et adressé au syndicat SUD PTT, 50 bd de la Liberté à Nantes, mention « Solidarité Rollin »)

Nantes le 5 avril 2016

Collectif nantais Sortir de l’état d’urgence

COMMUNIQUE

DEFENDONS NOS LIBERTES !

Le 5 avril, le Sénat procédera au vote sur le projet de loi « Urvoas » après des débats expédiés.

Mobilisés depuis plusieurs mois contre l’état d’urgence et les dérives sécuritaires, plus de 150 organisations, rassemblées, au plan national, dans les Collectifs « Nous ne céderons pas » et Stop état d’urgence » appellent à la mobilisation devant le Sénat le mardi 5 avril de 13 heures à 15 heures, pour porter les revendications suivantes :

NON À L’’ETAT D’EXCEPTION PERMANENT

REJET DU PROJET DE LOI URVOAS

LEVEE DE L’’ETAT D’URGENCE

 

Après l’obtention de l’abandon de la constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité, poursuivons notre mobilisation contre l’état d’urgence et contre le projet de loi « renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l’efficacité et les garanties de la procédure pénale ».

S’il est voté, ce texte donnera au ministre de l’intérieur et à la police des pouvoirs directement inspirés de l’état d’urgence (assignations à résidence, retenue administrative de 4 heures) mais aussi des pouvoirs exorbitants de fouilles dans l’espace public et de surveillance (poses de micros, IMSI catcher, captation de données informatiques archivées…) avec des garanties affaiblies.

La fuite en avant sécuritaire est massive : en modifiant le droit sur la légitime défense, le texte du Sénat élargit dangereusement les conditions dans lesquelles les policiers ont le droit de tirer. Le gouvernement cède au populisme pénal en reprenant à son compte la « perpétuité réelle », marotte de la droite décomplexée.

Nos collectifs ne peuvent accepter que ces mesures soient votées sans réaction !

REFUSONS LA BANALISATION SECURITAIRE !
NON À L’’ETAT D’URGENCE !
NON À L’’ETAT D’URGENCE PERMANENT DE LA LOI URVOAS !

 Collectif nantais Sortir de l’état d’urgence

composé de : Association Républicaine des Anciens Combattants (Arac), Attac, Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (Ceméa), Confédération Générale du Travail (Cgt), Droit au logement (Dal), Fédération Syndicale Unitaire (Fsu), France Palestine Solidarité (Afps), Les Amoureux au ban public, Ligue de l’Enseignement-Fédération des Amicales Laïques (Fal), Ligue des droits de l’Homme (Ldh), Maison des Citoyens du Monde (Mcm), Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (Mrap), Mouvement National de Lutte pour l’Environnement (Mnle), Syndicat de la Médecine Générale (Smg), Syndicat des Avocats de France (Saf), Tissé Métisse, Union syndicale Solidaires, …

avec le soutien de : Association « Place au Peuple-Front de Gauche », Bouguenais Agir Solidaire, Ensemble, Europe Écologie Les Verts, Mouvement des Jeunes Communistes de France, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Rezé à gauche toute…

Loi Travail : non, merci !

Le projet de réforme du droit du travail présenté par Myriam El Khomri propose de revenir des années en arrière. Mobilisons-nous !

Je signe la pétition

Afficher l'image d'origine

Décryptage sur http://loitravail.lol/

Code du travail : Licencier le gouvernement (Politis)

Petit guide contre les bobards de la loi Travail

Les 8 bobards de la loi Travail

« Il est temps d’agir et il faut agir de façon extrêmement musclée », a déclaré Pierre Gattaz le 15 décembre dernier lors d’une conférence de presse. Sur le chômage il faut agir « aussi sérieusement qu’on a traité les

Afficher l'image d'origine

attentats terroristes, c’est-à-dire avec un état d’urgence économique pour la croissance et pour l’emploi ». Un mois et demi plus tard était publié le projet de loi Travail qui reprend l’essentiel des exigences du Medef. Et pas seulement : François Hollande « se sait sous surveillance de Bruxelles etde Berlin quant aux réformes – « on coche une case », plaisante-t-il parfois » (Les Échos, 17 mars 2016) suite sur le site d’ATTAC

l’accueil des migrants: 1er avril à 20h30 au Cellier

Cette soirée, initiée par le collectif des associations et des élus de gauche sur le pays d’Ancenis, a été mise en œuvre par l’association le cellier-à-venir. Ce collectif est né suite aux élections municipales de 2014, et regroupe des associations, des élus des communes d’Ancenis, de Mésanger, de Oudon, du Cellier, de Teillé…, avec une participation récente de Bonnoeuvre, de Riaillé, de Pannecé.migrants

L’accueil des migrants sur notre territoire fait partie de nos   préoccupations. Qu’entend- on par «demandeur d’asiles», sans «papier», «migrant» ou «réfugié» ? Comment sont accueillis les demandeurs d’asile sur le département, sur la métropole nantaise ? Comment une collectivité peut-elle intervenir ? En tant que citoyen comment puis-je agir ponctuellement ou plus durablement ?

C’est pour répondre à ces questions que le collectif et l’association le Cellier-à-venir organisent un débat avec les organisations travaillant au plus près avec les demandeurs d’asile :

Rendez-vous le vendredi 1er avril à la salle William Turner à 20h30

avec la Ligue des Droits de l’Homme, la CIMADE, le GASPROM, Survie 44, Blain sans frontières, et Welcome.

plus d’infos sur: http://lecellier-a-venir.fr/

partager, résister, l'alternative