Du côté des niches fiscales

En 2012, les exonérations de cotisation sociales se montaient  à 172 milliards d’euros!

Les gilets jaunes auraient tout intérêt à aller voir du côté des niches fiscales dévolues aux entreprises et qui concernent les cotisations sociales. Un rapport de 2010  de la cour des comptes est édifiant et c’était bien avant le fameux CICE. Toutes ces cotisations non prélevés, manquent et alourdissent le poids de la dette de la CPAM, ou encore de l’assurance chômage.

 

M. Lenglet, honorable journaliste, participant au plus qu’honorable  Groupe Bilderberg… annonce régulièrement que la France est championne des taxes (ne serait il pas celui qui a lancé le mouvement des gilets jaunes à travers ses conférences payées 8 500€?) mais il oublie qu’elle est aussi championne en exonérations de cotisations sociales et notamment son employeur  a le droit de déduire 7500 euros de l’assiette de ses cotisations sociales, comme pour chaque journaliste en plus de l’avantage fiscal du même ordre dont jouissent les titulaires d’une carte de presse… (faire des conférences « Mais, quand bien même, dans le cas de la conférence à Troyes, François Lenglet ne toucherait que « la moitié » des 8 500 euros hors taxes, la somme perçue pour une conférence d’une heure est pour le moins… rondelette : environ 3.5 smic. A fortiori lorsque celui qui prononce ladite conférence est connu pour ses saillies régulières contre les « excès » et les « privilèges » de certains salariés… »)

Enfin Bref, sur les exonérations aux cotisations sociales nous aurions tout intérêt à aller voir du côté de ce rapport de la Cour des Comptes. Elle serait, d’ailleurs, bien inspirée de le réactualiser…niches fiscales

Communiqué de Solidaires:

Mercredi 26 décembre 2018, Pour la conquête sociale, la lutte collective est et reste essentielle !

Appelé-es et organisé-es par la CGT, les personnels de la chaîne hôtelière de luxe Park Hyatt et de son prestataire de nettoyage STN viennent d’obtenir gain de cause après plus de 87 jours de grève. Comme chez ONET fin 2017 au bout de 45 jours de grève avec l’aide de Solidaires et de ses syndicats, ils et elles ont obtenu des victoires importantes : intégration de la prise en charge de 100 % du pass navigo, 13ème mois… dans leur contrat de travail avec impossibilité en cas de reprise par un nouveau prestataire de remise en cause de ces acquis. De leur côté, même s’ils et elles ne sont pas parvenu-es à se faire embaucher directement par Park Hyatt, les salarié-es de STN ont obtenu que leur grille de rémunération soit alignée sur celle beaucoup plus avantageuse de son donneur d’ordre. Ensuite ils et elles pourront être désigné-es comme représentant-es de proximité dans le cadre du nouveau CSE à élire à Park Hyatt en 2019. Un véritable pied de nez aux ordonnances Macron !

Une répartition plus juste des richesses dans l’entreprise de luxe, voilà ce qu’ont obtenu grace à leur combat ces salarié-es en lutte depuis le 25 septembre. Comme quoi, soutenues par les organisations syndicales, les victoires sont tout à fait possibles, y compris dans le monde du travail.

Gilets jaunes, salarié-es et leurs syndicats, c’est toutes et tous ensemble qu’il faut lutter. C’est toutes et tous ensemble qu’on peut gagner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *