Archives par mot-clé : sans pesticide

lundi 17 juin à 19h réunion mensuelle de CAMPANULE à Ancenis

La prochaine réunion mensuelle de CAMPANULE d’Ancenis aura  lieu le
lundi 17 juin à 19h
au local du Groupe d’Entraide Mutuelle 31 rue Iéna à Ancenis
en voiture, accès par l’impasse Émilien Maillard (rue perpendiculaire à la rue de Charost) itinéraire piéton : à partir de la rue de Charost en allant vers les Halles, prendre la rue à droite devant « Des épices à ma guise » puis passer sous l’arche à droite. Puis à gauche.
Boissons à prix modique sur place.

mercredi 12 juin: « quelle eau potable? » réunion avec MALICE, 20h30, salle des loisirs à Nort-sur-Erdre

mercredi 12 juin: « quelle eau potable? » réunion avec MALICE, 20h30, salle des loisirs à Nort-sur-Erdre

Il s’agit de la dernière action de l’association Malice avant l’été. Mais à coup sûr, ce ne sera pas la moins marquante."quelle eau potable?" réunion avec MALICE, 20h30
Deux dates à retenir :
le mercredi 12 juin : réunion-débat sur le thème « Quelle eau potable ? ». on y parlera de la précieuse nappe phréatique du Plessis-Pas-Brunet qui alimente en eau plus de 50 000 habitants, et dont la qualité ne cesse de se dégrader. La municipalité nortaise et le syndicat d’eau seront à nos côtés pour l’animation de cette soirée.
le mardi 18 juin : rebelote sur le thème « Quelle eau de baignade ? ». Il s’agira là de discuter des pollutions des eaux de surface, de l’Erdre et de Vioreau pour ce qui nous concerne, avec l’appui de Luc BRIENT, chercheur spécialiste des cyanobactéries. On compte également sur la participation d’associations comme « Eaux et Rivières de Bretagne » et « Les Amis de l’Erdre ».
Ces 2 réunions auront lieu à NORT, Salle des Loisirs à 20 H 30.

jeudi 16 mai: Terraherba sera au solilab à 20h30 pour un débat

Terraherba sera au solilab à 20h30 pour un débat:

« Les enjeux de la démocratisation et de la professionnalisation                de l’herboristerie »

avec avec Caroline Gagnon, co fondatrice de l’école canadienne Floramedicina…

Depuis 1941, le diplôme d’herboriste n’a plus d’existence légale en France, alors que nos voisins européens continuent d’exercer. Dans les années 80, des associations, écoles, ont choisi de poursuivre l’enseignement de base de l’herboristerie (botanique, physiologie végétale, écologie, pharmacognosie, plantes médicinales….) et de délivrer un certificat. La prise de conscience planétaire des enjeux écologiques et climatiques, a entrainé un changement progressif des habitudes de vie : alimentation flexitarienne, recyclage, tri des déchets, compostage, permaculture, consommation bio et locale, développement de pratiques alternatives en matière de santé, de prévention, d’éducation. Les scandales sanitaires autour des médicaments, des pesticides, ont encouragé un regain d’intérêt pour les plantes médicinales, la naturopathie, la phytothérapie. Les magasins bio regorgent de compléments alimentaires et de tisanes, sans allégations médicales, afin de rester dans le cadre légal. Depuis 1 an, une commission Parlementaire pour la réhabilitation du métier d’herboriste en France se réunit afin d’examiner l’intérêt d’une reconnaissance, et d’un cadre légal pour cette profession. Une enquête nationale a rendue visible différentes pratiques : cueillette, production, transformation, vente, conseils, animation, accompagnement thérapeutique. Le risque d’une réglementation serait d’enfermer des pratiques dans un cadre trop contraignant et loin des réalités pratiques des herboristes. Emmanuelle Guilbaudeau, herboriste thérapeute pour Terraherba, soutenue par les Ecossolies, profite de la venue de Caroline Gagnon en France, pour prendre du recul. Elle nous fera profiter de sa vision holistique de l’herboristerie, appuyée sur son expérience clinique, son parcours et le cadre légal reconnaissant l’herboristerie au Canada. Elle partagera avec nous un autre regard, apportera son éclairage sur cette médecine ancestrale et traditionnelle, et sur les enjeux de la professionnalisation.

BIOGRAPHIE

https://gm1.ggpht.com/SDq5VYj8z5mALtn0xDM-N1zhpQ8JwLWVT75tEfKmF6ZJUXfb86Plz7vo5DS3gXhplSid_Or8Ss33F49JLdNgcnLjK_uvYmRohFuG2YvucTHRgnttYnCRP5BpQMw4_oOFS_3D1iLFEL8mvEoCCsXjovZYPEMR1N2lQUmWKISZG7OVA9Dj-UbLBbnpF69j3l_eVXPCVuhcjopkqrsFXZP9z7CIB0iTcxA1KU4O1RpXD_RLpDoehVaUPka3uiIEZMakKm4edgCoNPWh_6Uxc0PuOXlxJpGjpivaFb0AEWZ12VRJERHZ68cHhdYW-eMh1gX2ziBCswvZygdgrOta0jSTXcEKCJPnLUDQDsJ1M5G-SFGJlLLFyS15UQ6Gd-yjb1w8-bY5NY8YiQHqlBQjwCK_FbwS1I44etG6S7ARC7g81NFyiY_0xS8mt6N9SytMtNfEziXe18uqCWZZWAgTqRuvvK_K36lWrgvQu1BMJGhr6adds2sd4HD3HmuRJ1vGL7tqeLqcH11GN9jJFCrg2tR7yCN7YkbgHInfghLPtzu-kRhOcGrWaw2lKr_NZRMrKiu05hWCyuPcC0DLduLUIVnOF7Nhtizm0cNUTJ8NeTQEJowr3oX2O6xBGc-QF10X2XSegcxO2TFR51gzJaL8EwxXiHCwhSCAnXfuyLOzZodPQMR14RvYC8r6gB0afyzuF43Kr_Iru6RUPsY79zTOXEhYv1PSBhTaNiPsR51LCA=s0-l75-ft-l75-ft
Caroline Gagnon

 » Herboriste thérapeute ainsi que cofondatrice, directrice et enseignante de l’école d’herboristerie FloraMedicina, Caroline Gagnon cumule 25 ans d’expérience clinique. C’est son grand amour pour la Terre et un insistant besoin de reconnecter avec ses ancêtres qui l’ont menée au monde des plantes.

Sa pratique repose sur l’héritage européen, auquel se sont greffés plusieurs éléments de la sagesse et de la pharmacopée autochtone de l’Amérique du Nord, de la médecine traditionnelle chinoise, de l’ayurvéda et des plus récentes découvertes scientifiques.

Au Québec, elle a contribué à la création de l’aile professionnelle et du code d’éthique de la Guilde des herboristes. Elle s’implique à nouveau au sein du conseil d’administration de la Guilde en tant que présidente après une pause de 17 ans.

Sa vision est celle d’une médecine éthique, permettant des processus de guérison profonds et transformateurs. Son désir de faire rayonner l’herboristerie est d’ailleurs aussi intense que sa passion pour les plantes. « 

Modalités d’inscription

Conférence gratuite, inscription sur weezevent

En partenariat avec les ECOSSOLIES, www.ecossolies.fr

Pour se rendre au Solilab : Parking Gratuit

Station Bicloo à proximité : Hangar à Bananes

Chronobus C5, arrêt quai des Antilles

24 mars Nature et Jardins au Cellier

24 mars Nature et Jardins au Cellier

Cette 7ème édition de « Nature et Jardins » est organisée par Regards Natures et l’AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) du Cellier avec le soutien de la Municipalité.

Bienvenue à

NATURE & JARDINS la première fête des plantes…BIO du département!

Avec Gilles CLEMENT

Cette 7e édition sera l’occasion pour Le Cellier, d’accueillir Gilles Clément, de notoriété internationale, et une quarantaine d’exposants, amoureux de leur produits.

Après une formation comme ingénieur horticole (1967) et comme paysagiste (1969), Gilles Clément enseigne depuis 1979 à l’Ecole Nationale supérieure du Paysage de Versailles.

Quelques unes de ses créations les plus récentes sont le jardin du musée du quai Branly-Jacques Chirac, et plus proche de nous le jardin du tiers paysage sur la base sous-marine de Saint Nazaire; Il a été amené, aussi, à s’intéresser de très près au jardin des Follies Siffait.

En 2011-2012, il est titulaire de la Chaire annuelle de Création artistique au Collège de France. Plusieurs éléments clés de sa réflexion ont marqué les acteurs contemporains du paysage, dont notamment :

  • le «jardin en mouvement » « faire le plus possible avec, le moins possible contre » ;

  • le «jardin planétaire»; nous vivons sur une planète qui est ou peut être une sorte de jardin sans mur mais néanmoins fini : l’enclos planétaire, qui n’est autre que la biosphère, dans un monde spatialement et volumétriquement fini et limité, occupé par des jardiniers plus ou moins bons et responsables;

  • le «Tiers paysage» ou l’importance des délaissés de voiries comme apport à la biodiversité.

Le thème de sa conférence :

« du jardin ligérien aux jardins de demain »

aura lieu à 10h30 à l’église du Cellier

Le Cellier n’est pas inconnu pour gilles Clément puisqu’il a étudié de très près le jardin des Folies Siffait (Les Folies Siffait sont un jardin décoratif organisé en terrasses et présenté sous forme de ruines artificielles. Ces vestiges factices, à l’origine de couleurs différentes, constituent un labyrinthe de socles de tour et d’escaliers qui ne conduisent nulle part. Niches, Balustrades, enduits colorés, escaliers, murs, tours, trompe-l’œil, fausses ruines et jardins suspendus se succèdent, avec comme matière de base le schiste ardoisé. On peut, du site, bénéficier de panoramas sur la loire. Wikipedia)

Semaine pour les alternatives aux pesticides :

C’est la première année sans 24 mars Nature et Jardinspesticide pour les jardiniers, sans metam-sodium pour les maraîchers nantais. Le passage au printemps mérite bien qu’on s’y arrête un peu. Les jours sont plus longs, le soleil plus présent et la vie se réveille doucement. Ces dix premiers jours du printemps sont propices à la reprise des épandages de pesticides. Mais chaque année, des agriculteurs font le choix de les arrêter, de sortir des sentiers battus, d’innover, de sauter dans l’inconnu sans aucune sécurité quant à leur revenu. Nous devons soutenir ces agriculteurs qui font ce choix : il y va de la qualité du contenu de nos assiettes et de la bonne santé de nos enfants. C’est pourquoi cette manifestation s’inscrit dans la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides.

Rappelons que notre commune fait partie des Villes & Villages sans pesticides

C’est le moment aussi de parler de produits naturels, de dégustation, de cuisine, du potager, de vivaces, de la conservation des graines et de ses échanges, dans une ambiance festive et familiale. Le temps d’une journée, notre bourg sera un lieu de rencontres riches en échanges de savoir-faire entre jardiniers, amateurs et professionnels : «de la fourche à la fourchette » diront certains.

Au programme de cet événement:

Le marché local

Il y a 10 ans, Le Cellier a été précurseur en permettant à de jeunes maraîchers BIO de s’installer en location sur ses terres. Actuellement, ils sont plusieurs producteurs BIO sur la commune. Nous vous invitons à les (re)découvrir :

  • Benjamin COCHIN le maraîcher BIO du Cellier qui livre ses produits à la cantine scolaire et à l’AMAP,

  • A nnabelle Le Tellier et ses fromages de chèvre qui livre aussi à l’AMAP et les magasins de proximité,

  • Azélie Lelong, et Pierre Anfray de la ferme du Plantis qui livrent aussi leurs tisanes à l’AMAP,

  • Axel Bazin est un jeune paysan-boulanger qui livre les magasins BIO de proximié,

  • Pascal Lépinay qui distribue les semences bio de la maison «Sainte Marthe»,

  • Jean-Yves Camus, originaire du Cellier, devenu paysan-pastier. Il récolte sa propre farine pour ses pâtes BIO,

  • Samuel et Fabien Marzelière de la LA TETE HAUTE, les nouveaux brasseurs BIO et Solidaire de Couffé, originaire du Cellier,

  • Sans oublier les vins Athimon avec leur typicité et leur bienveillance naturelle.

  • Nous en profitons pour saluer la ferme des Vergers du Bois-Macé qui est en train de passer en BIO.

Il existe bien des alternatives aux pesticides, qu’on se le dise….

Participeront également de nouveaux créateurs de goûts :

Une productrice de pickles de la Varenne, un producteur de confitures surprenantes des Touches, un jeune confiturier de Trans sur Erdre, et une safranière nous feront l’honneur de leur présence.

Nous découvrons cette année des artisans paysagistes, des jeunes créateurs en mobilier de jardin. Ces créateurs nous accompagnent dans notre quotidien tout en valorisant et respectant la nature, en n’utilisant aucun produit phytosanitaire.

Le jardin au naturel :

I ls sont encore que quelques pépiniéristes à faire le choix du bio et nous sommes heureux de les accueillir afin de les faire connaître. N’hésitez pas à venir les rencontrer. Ils n’ont que de bons conseils à nous donner et que des bons produits à nous proposer. C’est le moment de planter les hémérocalles, les pivoines, les miscanthus….N’oublions pas que NATURE & JARDINS est la première fête des plantes Bio du département.

Regards Natures avec la présentation de quelques broyeurs nous permettra la comparaison de leur efficacité. Le service «Gestion des déchets» de la COMPA sera présent également pour nous parler « réduction des déchets », du compost mais aussi du furoshiki (art japonais de l’emballage durable).

Conférence à 15h:

les produits naturels (purin d’ortie, de prêle, de fougères,…) peuvent-ils remplacer les pesticides ?

 

avec Patricia BEUCHER, auteur d’une quinzaine de livres sur le jardinage et la nature, chroniqueuse (RTL, Avantages,…), salle de funes.

Les associations :

E lles nous informeront de leurs activités :

  • Qu’est ce qu’un «panier » avec l’AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysane).
  • Comment se fait la récolte du miel ou encore l’entretien d’une haie d’osiers tressés avec Regards Natures, l’histoire de l’Île Neuve.
  • L’importance des haies et des mares, comment reconnaitre une grenouille agile d’une rainette avec Bretagne Vivante.
  • Sur l’aménagement du bassin versant en relation avec la qualité de l’eau pour entre autre, la sauvegarde de la biodiversité avec le MNLE-Sauver la Loire.

Les animations à vivre en familles:

Elles seront encore gratuites ou laisser à votre appréciation cette année, et à consommer sans modération :

  • Le petit manège de Madame Lila et de Monsieur Billy, manège pédalo-tracté par les parents qui font tourner la tête à leurs jeunes enfants.

  • La balade en carriole par l’association Liâne est reconduite: les ânes de Liâne ont un caractère qui entraîne naturellement la sympathie des enfants.

  • 2 sorties nature dans les coulées avec la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux)11h et 14h : comment reconnaître les oiseaux de son jardin par leur chant ?

  • Comment reconnaître les plantes sauvages comestibles, c’est l’époque de l’ail des ours dans les coulées…

La restauration:

Sur place, outre les fromages, bière, que vous pourrez déguster avec les producteurs, vous pourrez profiter d’une offre de restauration importante, avec notamment une «fouée» préparée, cuite sur place et accompagnée des produits locaux, des burgers BIO de la PoppottesMobiles, et des galettes et crèpes BIO de NATURE’L

NATURE & JARDINS est organisée par Regards Natures et l’AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) du Cellier avec le soutien de la Municipalité de

samedi 24 novembre, visite guidée du jardin de l’Arbre de Vie & Troc plantes

Le samedi 24 Novembre aura lieu la dernière visite guidée du jardin de l’arbre de vie et trocs plantes de l’année !Pour fêter l’évènement, les acteurs de l’arbre de vie vous proposent à cette occasion:

–          La visite du jardin en tarif libre : RDV à 10h au point de ventevisite guidée du jardin de l’Arbre

  –          De quoi vous restaurer en tarif libre : A partir de 13h

–          Troc plantes : A partir de 13h

Pour le troc plantes, munissez-vous de vos boutures, plants, graines pour échanger avec nous, d’autres adhérents ou visiteurs.

N’hésitez pas à en parler autour de vous !

Permaculturellement troc.

https://larbredevie44.wixsite.com/larbredevie44

 

l’arbre de vie: visite le samedi 27 octobre 2018

Le lieu de vie et d’expérimentation, l’arbre de vie, propose une visite par mois des espaces, notamment ceux travaillés en permaculture. La prochaine se déroulera le samedi 27 octobre  à partir de 10h.

La visite est en tarif libre et conscient et cette fois-ci, il teste également une suggestion qui leur a été faite : un repas maison sera proposé (dans la limite de 20) à la fin de la visite, lui aussi en tarif libre et conscient.
Pour ce qui est de se balader dans le jardin et jeter un coup d’œil aux panneaux explicatifs qui s’y trouvent, comme d’habitude, c’est l'arbre de vie, permacultureouvert à la visite libre, et ce tous les jours… N’hésitez pas à gambader, sans oublier de respecter l’intimité des habitants du lieu quand c’est hors des jours de vente !

vendredi 26 octobre trocs plantes et graines de la grainothèque du Cellier

Bonjour les amis de la grainothèque: trocs plantes et graines de la grainothèque !!!

Notre troc plantes et graines automnal de la grainothèque se tiendra le 26 octobre: amenez, et repartez avec celles que vous souhaitez…Vous pourrez faire part aussi des réussites ou des loupés de cet été qui fut bien chaud.

Partage des savoirs et des pratiques, Pierre Anfray animeratrocs plantes et graines de la grainothèque une causerie autour de la vie du sol. Nouvel agriculteur au Cellier, il vient de publier un ouvrage qui n’est autre que le « guide pratique de la vie des sols ». (vous pouvez feuilleter quelques pages sur Amazon…)

Vendredi 26 octobre à partir de 18h30

à la salle des mariages de la mairie du Cellier, en partenariat avec la médiathèque Claire Bretécher.

une autre façon de s’échanger graines et savoir-faire

Vendredi 12 octobre, débat sur: le Défi climatique : Quelles réponses solidaires ? avec ENSEMBLE 44 à 20h à la Maison des syndicats de Nantes

Vincent Gay, militant écologiste, animera un débat public sur la crise le défi climatique: quelles réponses solidaires ?
à lui apporter le vendredi 12 octobre à Nantes, 20h, Maison des syndicats, Place de la gare de l’Etat.

l’urgence climatique:

L’été a été particulièrement chaud, et divers événements rendent palpable la réalité des changements climatiques (incendies, inondations, canicule, fonte accélérée de la calotte glacière…). Les populations, gravement touchées, mesurent le défi qui les attend.
Les rapports des scientifiques sont tous alarmants. Nous disposons de peu d’années pour empêcher le pire. Et pour modifier l’urbanisme et les modes de vie afin de protéger les populations.
Pourtant, les gouvernants se refusent à agir vraiment. Devant une telle menace sur le monde entier, quelles sont les raisons de cet immobilisme criminel, des réponses violentes apportées aux
luttes écologiques? Naïveté, impuissance face au système qui agit
comme un rouleau compresseur?Défi climatique : Quelles réponses solidaires
La démission de Nicolas Hulot et ses explications quant à son incapacité à changer les choses sans changer de système socio-économique ont donné du souffle à la mobilisation écologique.
C’est en effet suite à cette démission que des appels ont surgi sur les
réseaux sociaux pour manifester le 8 septembre.

Mobilisations:

Cette journée a marqué contre toute attente la rentrée des mobilisations, alors que peu de signes laissaient présager encore quelques jours auparavant une telle déferlante.
Historique, parce que, si depuis une dizaine d’années, les mouvements sociaux, écologistes et altermondialistes tentaient de réussir une telle mobilisation pour le climat, jamais autant de personnes ne s’étaient réunies en France pour tirer la sonnette d’alarme et en appeler à des mesures politiques sur cette question.
Le 8 septembre, plus de 900 actions dans 95 pays ont eu lieu
simultanément. En France, 115 000 manifestant-e-s ont été décomptés dont près de 3000 à Nantes.
Mais sur quelles bases, avec quelles revendications ?
Comment s’organiser collectivement et construire des rapports de force face à l’ordre dominant ?
Ici, il nous faut aussi gagner la deuxième partie de la lutte pour la
préservation des terres agricoles et la pérennité des différents projets sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, lutte qui s’inscrit dans le cadre de la mobilisation générale pour le climat.

Démission de M.Hulot:

En annonçant sa démission du gouvernement, Nicolas Hulot a
affirmé :
« Est-ce que les petits pas suffisent à endiguer, à inverser et même à s’adapter parce que nous avons basculé dans la tragédie climatique. La réponse est non.
Est-ce que nous avons commencé à réduire nos émissions de gaz à effet de serre?
la réponse est non.
Est-ce que nous avons commencé à réduire l’utilisation des pesticides ?
La réponse est non.
Est-ce que nous avons commencé à se mettre en situation d’arrêter
l’artificialisation des sols ?
La réponse est non….
On n’a pas compris que c’est le modèle libéral qui est la cause. Est-ce
qu’on le remet en cause ? …»
Chacune de ces questions était pertinente. Il faut d’urgence leur
apporter des réponses positives.
Comment ?

Défi climatique: quelles réponses solidaires ?

ENSEMBLE vous invite à débattre avec Vincent Gay. Le vendredi 12 octobre à 20h à la Maison des syndicats de Nantes
Place de la gare de l’état – salle du rez-de-chaussée

le défi climatique et les réponses solidaires avec ENSEMBLE 44 à 20h à la Maison des syndicats de Nantes

Vincent Gay, militant écologiste, animera un débat public sur le défi climatique et les réponses solidaires à lui apporter,  le vendredi 12 octobre à Nantes, 20h, Maison des syndicats, Place de la gare de l’Etat.le défi climatique et les réponses solidaires

l’urgence climatique:

L’été a été particulièrement chaud, et divers événements rendent palpable la réalité des changements climatiques (incendies, inondations, canicule, fonte accélérée de la calotte glacière…). Les populations, gravement touchées, mesurent le défi qui les attend.
Les rapports des scientifiques sont tous alarmants. Nous disposons de peu d’années pour empêcher le pire. Et pour modifier l’urbanisme et les modes de vie afin de protéger les populations….

ENSEMBLE vous invite à débattre avec Vincent Gay. Le vendredi 12 octobre à 20h à la Maison des syndicats de Nantes
Place de la gare de l’état – salle du rez-de-chaussée

le défi climatique et les réponses solidaires

Un nouveau rassemblement pour le climat et la vie sur terre aura
lieu au miroir d’eau à Nantes Samedi 13 octobre à 14h.
L’image contient peut-être : texte et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air