mai 68, 50 ans après

Il faut toujours changer le monde pour changer nos vies !

Parti de la jeunesse, qui refusait une société répressive dans tous les domaines de la vie, le mouvement de mai 68 s’est étendu à la classe
ouvrière, avec la grève générale la plus massive de l’histoire du
capitalisme. Les manifestations et les grèves de Mai n’ont pas changé la société, les vieux partis de la gauche et les directions des syndicats ne l’ont pas voulu. Mais les luttes de ces années – là ont apporté des satisfactions dans divers domaines, notamment les droits des femmes. Débats sur mai 68, 50 ans après, à la Maison des Hommes et des Techniques de Nantes…
Pourtant, nombre de ces acquis ont été perdus, particulièrement ceux du droit du travail, attaqués comme jamais par Hollande, puis Macron. C’est bien pourquoi le rappel qu’en mai 68 la grande majorité de celles et ceux qui travaillent se sont dressés contre cette société, pour un autre monde, est nécessaire.

Célébrer Mai 68, c’est aussi dire haut et fort que nous serons avec
les cheminot-e-s dans les semaines qui viennent. Avec les migrants qui défendent leur droit à une vie digne. Avec les femmes en lutte pour l’égalité, contre toutes les agressions. Avec les jeunes qui agissent pour le droit aux études.
Parce que nous continuons de penser que, pour bâtir un avenir en commun et solidaire, il faut imposer que nos vies vaillent plus que leurs profits.
Nous vous invitons à un après-midi de débats sur Mai 68 à Nantes samedi 14 avril prochain à partir de 14h à la Maison des Hommes et des Techniques de Nantes, Bâtiment Ateliers et Chantiers de Nantes, 2bis boulevard Léon Bureau, 44200 Nantes
avec deux historiens, Michelle Riot-Sarcey et Christophe Patillon
et plusieurs témoins et actrices/acteurs
Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *