Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

8 janvier rdv auTGI de Nantes retour à l’envoyeur(e) à 8h30

8 janvier 2019 @ 08:30 - 12:30

retour  à l’envoyeur(e)

le mardi 8 janvier rdv au TGI de Nantes pour soutenir 2 personnes convoquées à l’audience du tribunal, à 8h30…

Appel à soutien pour les militantes poursuivies pour « Retour à l’envoyeure »

(dépôt de douilles de lacrymos devant la préfecture le 19 avril 2018 )

Deux militantes de la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-landes, l’une jeune paysannne de Coueron et de Copain44, l’autre retraitée militante du mouvement anti-aéroport, sont convoquées le 8 janvier 2019 à l’audience du tribunal de police au TGI de Nantes, pour dépôt de détritus (jamais nommés) hors endroit « convenable ».

Il s’agit de l’affaire dite « retour à l’envoyeure », c’est-à-dire le transport et le dépôt, en tracteur et remorque, sur le parvis et les marches de la préfecture, de milliers de douilles de grenades de divers types. Ces douilles souillaient et polluaient les champs de Nddl à la suite des tirs des forces dites « de l’ordre », lors de l’attaque contre des lieux de vie, des bâtiments agricoles, des jardins… de la zad. entre le 9 et le 14 avril 2018. Ces douilles ont été collectées par des dizaines de personnes…

Ce dépôt a été fait à la suite de la conférence de presse tenue, devant le monument aux 50 otages, au sujet des blessés victimes de ces mêmes grenades.8 janvier rdv auTGI

Ce « retour » a été clairement un acte politique, pertinent, car l’« envoyeure » des grenades est la préfète, en tant que représentante de l’état, véritable expéditeur, car donneur d’ordre.

Les deux militantes contestent avoir commis une infraction routière, affirment la dimension politique de leur acte qu’elles revendiquent entièrement. Elles demandent donc leur relaxe.

Les organisations sous-signées vous invitent à venir l’exiger avec elles devant le TGI le 8 janvier à 8h30 (café, boissons chaudes… animations diverses…).

SIGNATURES: la Coordination des organisations pour le soutien aux projets de la zad, Copain44, des habitants de la ZAD, les Naturalistes en lutte, NDDL poursuivre ensemble…

Ce type d’opération n’avait rien à voir avec la cruauté de la FDSEA qui avait relâché des ragondins devant la préfecture. Ils avaient en particulier inondé d’immondices la place devant la préfecture, avec un sanglier mort posé dessus.

l’opération du « retour à l’envoyeure » était juridiquement justifié au sens où le producteur de déchets en est responsable jusqu’à son élimination alors qu’avec la FDSEA, c’est elle qui met ses immondices, mais a-t’elle été poursuivie pour cela? « De la terre, du fumier, des plumes, des déchets verts, des papiers, de la boue… Les abords de la préfecture sont méconnaissables. A partir de 13h, la manifestation des agriculteurs de Loire-Atlantique a tourné ce mercredi au défouloir un peu cradingue. Pendant plus de 30 minutes, des remorques sont venues déverser, dans une ambiance bon enfant, leur contenu à quelques mètres de la porte d’entrée de la préfecture. Sous les yeux de dizaines de policiers et de passants interloqués. Un cadavre de sanglier a été déposé au milieu des détritus, un ragondin (déjà mort) a été écrabouillé par un tracteur, tandis que d’autres ragondins (bien vivants) ont été lâchés, roués de coup et recouverts, pour certains, de peinture à la bombe. «Ça va trop loin. C’est sale et irrespectueux», s’indignait un riverain.  » 20 minutes Nantes.

Détails

Date:
8 janvier 2019
Heure :
08:30 - 12:30
Catégorie d’évènement:
évènement Tags:
, ,

Lieu

Tribunal de Grande Instance Nantes
Nantes, + Google Map

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.