les projets sur l’Île Neuve

les projets sur l'Île NeuveEn 2009, la commune du Cellier acquiert 17 ha sur l’île Neuve par délégation du droit de préemption du Conseil Général de Loire-Atlantique au titre des Espaces Naturels Sensibles (ENS). Ces terrains comprennent une ancienne ferme avec habitation. Rapidement un groupe de travail local se forme pour déterminer les orientations du devenir de ce site. Des inventaires-diagnostics du patrimoine naturel ont lieu en 2009 et 2010 réalisés par le GRETIA et par l’association Bretagne Vivante. Parallèlement le groupe de travail devient l’association Regards Natures en juillet les projets sur l'ile neuve2010, qui se positionne comme force de proposition auprès des élus pour le réaménagement du site, et assure des animations en lien avec le site. Dans le même temps, un contrat espaces naturels (CEN) est signé par la Commune avec le Conseil Général de Loire-Atlantique. Une subvention est également accordée par la Fondation de France suite à la sollicitation de la Commune à travers un appel à projet « environnement ».les projets sur l'ile neuve

Depuis 2013, une réserve parlementaire a été attribuée pour la réalisation du sentier, ainsi qu’une subvention de la Fondation du Patrimoine pour la restauration des arbres têtards. L’objectif est d’ouvrir le site au public et de le valoriser afin qu’il puisse découvrir ce patrimoine remarquable à la fois paysager, historique et naturel. Dans ce cadre, il a notamment été prévu de réaliser un sentier de découverte sous forme de boucle avec des points de vue sur la Loire.les projets sur l'ile neuve

Après un inventaire faune-flore réalisé sur l’île, différents projets se sont mis en place. Ils s’inscrivent dans le plan de gestion qui a été élaboré pour permettre de maintenir, sinon de développer, toutes les richesses biologiques qu’elle recèle :
des paysages et milieux naturels caractéristiques des îles de Loire (bocage, prairies, haies à vieux frênes, mares et boire)
la présence d’habitats remarquables au sens de la Directive européenne (ripisylve à saule blanc et forêt alluviale à aulne et frêne)les projets sur l'ile neuve
la présence de 17 espèces végétales remarquables (fritillaire pintade, muscari négligé, laîche de la Loire, laîche à épis noirs, peuplier noir, orme lisse, scirpe triquètre, butome en ombelle, cardamine impatiente, euphorbe ésule, oenanthe fauxboucage,
ornithogale divergente, pigamon jaune, saule des vanniers, tordyle élevé, trèfle de Molinier et véronique aquatique)

les projets sur l'ile neuve

la présence d’espèces animales remarquables (chevêche d’Athéna, castor, grand murin, lépidure et pour les insectes : rosalie des Alpes, pique-prune, lucane cerf-volant et 5 odonates : Erythromma najas, Erythromma viridulum, Coenagrion scitulum, Ischnura pumilio, Lestes dryas).

L’enjeu primordial est donc de préserver ces richesses tout en conservant les pratiques agricoles et en valorisant le site pour le public.

les projets sur l’Île Neuve, cinq objectifs ont été définis:

1. Préserver les paysages et milieux naturels caractéristiques de l’Ile:  restauration de la boire, maintenir et restaurer l’intérêt écologique des prairies, préserver les boisements d’intérêt patrimonial, maintenir le bon état écologique des mares;

2. Préserver les espèces animales et végétales remarquables: maintenir voire augmenter les populations des espèces végétales remarquables (ormes lisse, peupliers noirs, fritillaires, pigamon jaune,…), maintenir voire augmenter les populations des espèces animales remarquables (castor, rosalie des alpes, odonates, lucane,…)

3. Améliorer les connaissances scientifiques: réaliser desles projets sur l'ile neuve inventaires floristiques réguliers et des inventaires faunistiques sur les groupes non inventoriées (chauve-souris, crustacés,…)

4. Valoriser le site pour le public: permettre au public de découvrir le site, le sensibiliser  à la préservation du patrimoine ligérien, assurer le partage du projet par les populations locales et les partenaires;

5. Assurer le suivi du site: assurer la réalisation du plan de gestion par la constitution d’un comité de suivi de la gestion de l’Ile Neuve,  assurer la maintenance et la surveillance du site.

Sur les deux premiers objectifs, nous allons voire que différentes actions ont eu lieu…mais la mise en œuvre de ce plan de gestion est désormais compromise: la préservation de la biodiversité pour la municipalité en place n’étant pas une question digne d’intérêt.

partager, résister, l'alternative