L’ETAT condamné par le tribunal administratif de Toulouse pour la mort de Rémi FRAISSE

Il aura fallu 7 ans pour que la responsabilité de l’ETAT soit reconnue…par un tribunal administratif.(voir le site de Reporterre)

Rappelons les faits : dans la journée du 26 octobre 2014, nous entendons, dans un premier temps sur les ondes, qu’une personne est décédée sur le site de la manifestation contre le barrage de Sivens, suite à une trop forte alcoolisation, elle aurait 21 ans mais on ne sait pas son nom…Commence le mensonge de l’État : on connaît son âge mais pas son nom !!? Ce n’est qu’en fin de soirée que nous apprenons que les forces de l’ordre l’ont découvert sur le site des affrontements et n‘ont pu la réanimer. Tous les organes de presse répètent à l’envie les communiqués de l’AFP, (même que celui-ci par exemple) absente sur le terrain. Il n’y a que les journalistes de Reporterre présents sur le site qui décrivent réellement ce qui se passe…Vous avez sur ce site un historique plus complet.

Rappelons les acteurs : Premier ministre : M. Valls. Ministre de l’intérieur : M. Cazeneuve. Ministre de l’agriculture : M. Le Foll. Président du Conseil Départemental : Thierry Carcenac, il engage la réalisation d’un nouveau barrage sur le modèle du barrage de Fourrogue. Toutes ces personnes sont membres du Parti (dit) Socialiste.

Le 1er août 2014, Sylvain Rénier prend la tête du groupement de gendarmerie du Tarn en tant que lieutenant-colonel

Le 1erseptembre 2014, nomination d’un nouveau préfet: Thierry Gentilhomme. Il commence le déboisement d’une dizaine d’hectares de forêt à Sivens sans autorisation sous la protection des forces de l’ordre, donc en toute illégalité. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un préfet envoyer l’armée pour permettre ouvertement la commission d’une infraction, avant que l’enquête publique ne soit terminée.

Ségolène Royal met en place une commission d’experts pour temporiser avant d’émettre un avis. Début septembre, elle part aux USA, pour une conférence sur le climat. Occupant ce temps laissé vacant par Ségolène, Stéphane Le Foll n’a pas attendu les conclusions des experts pour affirmer, sur France Inter, que ce barrage devait se construire, en assurant que sa déclaration en faveur du barrage de Sivens était la position du ministre de l’agriculture mais aussi du porte-parole du gouvernement. Nous assistons alors, à la naissance des milices de la FNSEA…

M. Valls, premier ministre s’est rendu dans le Tarn en septembre pour dire « nous avons tenu bon à Sivens », « avec le ton martial et cette capacité à surjouer l’autorité qui le caractérisent. Je pense que cette déclaration de Manuel Valls, alors que le rapport des experts était en cours, a dégradé la situation. » Cécile Duflot.

Xavier Beulin, qui préside la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles, largement représentée à la Compagnie d’aménagement des côteaux de Gascognes comme à l’agence de l’eau, qualifie les manifestants contre le barrage de « djihadistes verts ». « Quand une décision est prise, on l’exécute, sinon ce n’est plus une démocratie digne de ce nom », a déclaré le responsable du syndicat majoritaire, devant la presse, le 29 octobre 2014.

Sauf que c’était en toute illégalité comme cela avait été fait en 1998 dans ce même département pour le barrage de Fourogue. Même taille, même but, même exploitant, même maître d’œuvre, le barrage de Sivens avait beaucoup de points communs avec son voisin de Fourogue. Ce dernier est exploité depuis 1998 et pourtant, il est illégal. Une situation que les opposants voulaient éviter de reproduire à Sivens. Reportage sur France 3 ici et un article de la dépêche ici.

sivens

Lors de l’organisation du rassemblement festif des 25 et 26 octobre 2014 entre le préfet, la police et Ben Befetey, l’information est donnée que les forces de l’ordre se tiendront à distance de la manifestation pour éviter toutes provocations. Or celles ci se retrouvent le soir même sur « la base vie » des travaux, à défendre plus rien du tout puisque les engins de terrassement ne s’y trouvent pas. (Sur le déroulement de la soirée : Reporterre.)Qui a décidé de la présence de celles-ci ? Les manifestants sur place la vivent comme une provocation. Mais n’est ce pas ce qui était souhaité, puisque l’un des objectifs aurait pu être de faire des arrestations…

Qu’elle était donc cette décision de « tenir la base vie », était elle concertée? M. Carcenac a déclaré à propos de la mort du jeune homme : « Mourir pour des idées, c’est une chose, mais c’est quand même relativement stupide et bête » (La Dépêche du Midi, 27 octobre 2014 ). Après avoir exprimé « une pensée de compassion » pour la famille de ce manifestant de 21 ans, le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) Denis Favier a dit à BFMTV accorder son « soutien total » à l’escadron qui a dû faire face aux manifestants. François Hollande a annoncé le 28 octobre qu’il veillerait « personnellement » à ce toute la vérité soit faite sur le décès de Rémi Fraisse…

Sur les conclusions du tribunal administratif : https://reporterre.net/Mort-de-Remi-Fraisse-l-Etat-condamne; sur les conclusions du rapport de la commission d’enquête de la Ligue des Droits de l’Homme parues le 23 octobre 2015 sont ici.

Les personnes présentes ce week-end des 25 et 26 octobre 2014 n’oublieront et ne pardonneront jamais.

Remi Fraisse

MARCHE REVENDICATIVE du mercredi 17 novembre 2021

Rdv 14h devant la Préfecture de Loire-Atlantique, 6 quai Ceineray à Nantes

#SégurPourTous

Mobilisation associative intersectorielle en ces temps de crise importante et alarmante. Le Ségur est un scandale dans la façon dont il divise les professionnels et a des conséquences parfois dramatiques sur l’accompagnement des personnes avec des fermetures de services. La protection de l’enfance, la solidarité et la lutte contre la précarité, la
défense des droits fondamentaux, le médico-social et le social, la société inclusive que nous prônons ne pourra se faire sans valorisation des professionnels qui sont en première ligne (sinon « le précaire va accompagner le précaire »), sans attractivité des métiers, sans moyens financiers, sans cessation du creusement des inégalités, etc.

Social et Handicap en danger !

Invitation donc à manifester tous ensemble : personnes en situation de handicap, familles, jeunes, personnes précaires et exclues, et professionnels. Manifestons pour et avec les professionnels qui prennent soin au quotidien des personnes. Manifestons pour une véritable reconnaissance du caractère essentiel des professionnels du secteur du handicap et du secteur social, des salaires dignes et une égalité de traitement des personnels du soin et de l’accompagnement ! Ils ont été là pour eux pendant la crise, soyons à leur côté aujourd’hui !
Ensemble pour défendre la réelle effectivité des droits des personnes en situation de handicap ou précaires Il est aujourd’hui nécessaire et urgent de se mobilise

Comité de Coordination des Associations pour Personnes Handicapées de Loire-Atlantique (CCAPH 44) : rassemble la quasi-totalité des associations du secteur du handicap (40) (ADAPEI 44, APAJH 44, APF France handicap, URIOPSS, APEI Ouest 44, Pen Bron, ADMR, Jeunesse et Avenir, Centre Henri Wallon, l’Etape, Sésame Autime 44, Arta Groupe Vyv3, UNAFAM, AFM-Téléthon, A2C44, AVH 44, Thétis …)
– Inter Association 44 -Protection de l’enfance : 17 associations (ADAES 44, Apprentis d’Auteuil, CRF, Sos Village d’enfants, Tréméac, …)
– Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS) – Pays de la Loire : rassemble près de 70 associations et organismes de solidarité et de lutte contre la précarité (29 associations en 44 : AISL, ANEF Ferrer, Collia, l’Etape, Ménage Service, SIAO 44, Solidarité Estuaire, TRAJET, Saint Benoit Labre….)


États Généraux sur le Handicap

Proposition de Loi Justice et autonomie en faveur des personnes en situation de handicap

Avec l’indexation de l’allocation avec les revenus du conjoint ou de la conjoint, on maintient la personne dans la dépendance. Ce maintien dans la dépendance est une forme de destruction massive de la personne…et des couples. Les personnes qui ne comprennent pas cela ne sont pas aptes à voter des lois.(Yves Daniel honte à toi!)

Le vote bloqué, dont le gouvernement s’était saisi en juin 2021 pour se prémunir d’une éventuelle adoption, contre sa volonté, de «la proposition de loi, portant diverses mesures de justice » relative à la déconjugalisation de l’AAH, avait provoqué l’indignation des oppositions et de plusieurs associations. Quatre mois plus tard, grâce à une majorité mieux mobilisée et mieux préparée, la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, n’a pas eu besoin de recourir à ce type de procédure pour obtenir le rejet la proposition de loi LR.

https://www.radiofrance.fr/franceinfo/podcasts/18h50-franceinfo/18h50-franceinfo-du-jeudi-07-octobre-2021-3179486

« Notre pays peut être fier de conduire une politique ambitieuse pour nos concitoyens en situation de handicap », affirme Sophie CLUSEL. Peut elle être encore fière de la suppression en Décembre 2019, du complément de ressources qui était de 179,31€, allouée aux allocataires de l’AAH pour former ce qu’il était appelé « la garantie de ressources » ?

Tarn : Mariés depuis 39 ans, Catherine et William, en situation de handicap, divorcent pour vivre décemment

les associations au point de ….rupture

Alors que nous voyons les associations qui tirent les sonnettes d’alarme, qui essaient de renouer le dialogue et de poser les problèmes, la situation perdure…Face à la pénurie de médecins, le gouvernement donne plus de responsabilité à d’autres catégories comme les cadres infirmiers, les sage-femmes sans donner les garanties qui vont avec, autrement dit, pouvoir travailler en confort, sans pression, avec des horaires qui ne cassent pas la vie familiale et la vie sociale, le gouvernement doit donner la reconnaissance sociale qui va avec…De même pour les petites mains embauchées avec des taux horaires à 75 %.

« La crise est telle que l’Adapei de Loire-Atlantique ouvre encore plus grand ses portes aux personnes non formées. En clair, vient qui veut. … « Nous n’avons pas le choix, si nous voulons éviter de renvoyer certains de nos résidents dans leur famille », constate Blandine Jolivet. Une situation que d’autres n’ont pas pu éviter, comme l’institut médico-éducatif de l’Estuaire, à Saint-Brevin, où dix jeunes ont dû rester en partie chez eux. » (O-F Loire-Atlantique du 2 octobre 2021). L’ADAPEI du 44, est prête à embaucher 50 personnes « non-formées ».

vous avez accès à la totalité de l’article sur: https://lecellier.info/resister-2/etats-generaux-des-travailleurs-de-la-sante-44/

la place de la personne

Mais que dire de la place qui est donnée à la « personne » handicapée : comment le gouvernement peut-il encore indexer l’allocation qui est de 903,60€ maximum au revenu du conjoint, du pacsé etc.

903€ quel pied!

et si je me marie , je n’ai plus rien???

Alors messieurs les marcheurs, adeptes de la marche arrière, donnez la place à nos jeunes dans notre société, votez pour que la personne handicapée puisse envisager d’être parent, pour la déconjugalisation du calcul de l’AAH (plus d’infos sur le site : https://leprixdelamour.fr/)

Quels projets sur l’Île Neuve ?

Ile Neuve
https://www.loire-atlantique.fr/44/tourisme/l-appel-a-projets-inventons-le-tourisme-durable/c_1273995?fbclid=IwAR2_4u3NzQJA6VcW4V7CyfREhhqs3BsVsf8OEWn0NCStXYtQSF8PDINYavo

Cet appel à projet REGARDS NATURES devrait pouvoir y répondre, si tout au moins la municipalité du Cellier acceptait le rendez-vous que l’association a proposé depuis juillet 2020 pour l’avenir de l’île Neuve et du bâti patrimonial qui s’y trouve: le bâti pourrait devenir « la » maison de Loire du Département, puisque c’est le seul département où le réseau des maisons de Loire est absent. En tout cas cela pourrait être la première pierre d’une nouvelle aventure dans le tourisme de proximité, avec respect de la biodiversité.

plus d’infos: http://lecellier.info/actualites-municipales/le-cellier/projets-lile-neuve/

Nantes: manifestation le 21 janvier du personnel de santé

14 h devant le CHU et 14h30 place Graslin

Les négociations du SEGUR étaient sensées calmées les revendications du personnel de la santé, suite également à la prime COVID qui avait provoqué un malaise. Ces négociations faites à la va-vite ont « oublié » un certain nombre de salariés qui agissent au quotidien auprès des patients.

Nantes: manifestation le 21 janvier

Exit les ambulanciers par exemple; les ARS, HAS, semblent avoir été destinées comme machines à supprimer les lits, du personnel. Elles n’étaient pas préparées à ce type de situation d’urgence sanitaire: elles comptabilisaient les fluides (argent, patients, personnel,…). Il y a des gros problèmes de formation, les hôpitaux de proximité ont été mis à mal, les urgences des CHU se retrouvent à tout gérer…

Alors que nous assistons à une inflation de cadres administratifs, certains roulant même en voiture de fonction (grosse cylindrée) au frais de la sécurité sociale.

Alors qu’en Allemagne, il est vivement recommandé (et dans certains lands obligatoire) de porter des masques FFP2 dans les transports en commun, il nous est annoncé que les masques de catégorie 1 sont inutiles si nous respectons une distance physique de 2 mètres. Et dans le même temps, on concentre les salariés dans les transports en commun en mettant le couvre-feu à18h. Serait il possible que le port du masque ne soit plus obligatoire en bloc opératoire?

clinique du parc: les salariés en grève

depuis le 26 aout les salariés de la clinique du parc à Nantes sont en grève!

Les différentes doléances présentes dans le secteur de la santé se retrouvent dans les revendications du personnel de la clinique du Parc et pour cause avec la non revalorisation des salaires depuis 2002, l’émiettement de l’organisation du travail favorisant la précarisation, ….

après 35 jours de grèves les salariés obtiennent 60 € net par mois….

60 € quel que soit le métier : aide soignante, infirmière, secrétaire, agent de service… 60 € ! Ce n’est pas énorme, mais pas rien non plus quand on gagne 1 100 € ou 1 300 €, comme nombre de personnels de cet établissement. L’accord de mardi a été adopté en Assemblée Générale ce jeudi 15 octobre par une majorité des salariés….

l
Les Apsyades s’y mettent aussi…suite aux négos sur l’application de la Loi SEGUR qui permet aux DG de remettre en cause les acquis en contrepartie des augmentations: première moitié prévue en octobre et l’autre moitié en mars 2021 (pas d’augmentation prévue pour les médecins!!! qu’on se le dise)

loi SEGUR…

les augmentations de salaires envisagées: l’infirmier en début de carrière: passe de 1656€ net par mois à 2253€; l’aide soignant: passe 1677€ net par mois à 1895€ net; médecin , praticien hospitalier de 3600€ à 4705€ net plus 1 104€ d’indemnité de service public; médecin chef de service, de 6874€ net à 7644€ + 772€ + 250€ de primes diverses… comment voulez vous créer un vocation des médecins de campagnes….

Naturellement rien sur le management: précarisation des emplois, boulots à 70% du temps, avec horaires ne permettant pas une activité sociale en dehors puisqu’ils changent toutes les semaines…emploi du temps illisible sur les tableaux (il n’y a plus que des chiffres du style P05, n’est pas le même que V03 par exemple…), diminution des effectifs de base au profit de cadres administratifs qui roulent en voiture de fonction (et ils s’affichent même en SUV, c’est mieux pour partir en vacances…)

Le secteur  » privé solidaire », par son représentant la FEHAP, espère oublié les éducateurs dans ces augmentations de salaires…

clinique du parc
photo PO-NBOUCARD https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-greve-a-la-clinique-du-parc-les-salaries-denoncent-leurs-conditions-de-travail-05a41994-eb6c-11ea-b565-58c8dbd7c567

Le personnel en grève a besoin de notre soutien financier, il est difficile de tenir 8 jours de grève avec si peu de salaire: https://www.cotizup.com/pour-tous-les-collegues-de-la-cliniqueduparc?fbclid=IwAR2JvaJDwm-v0TPz_fbc_dhb0Ql70NdpZIehO_TkoOa1n2nZT1Pq6Gw1wRs

Petite question annexe: les patients dans vos services de psychiatrie portent-ils le masque? merci de me répondre par un commentaire… Normalement il devrait y avoir de « l’éducation thérapeutique » autour du Covid-19 (…pour une meilleure connaissance du virus afin par exemple , un bon usage du port du masque, respect des gestes barrières, lavage des mains…), comment se fait cette « éducation »? Des fiches informatives ont été éditées par le ministère:
ex: FICHE ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ RESPECT DE LA LIBERTÉ D’ALLER ET VENIR DES PATIENTS DANS LES SERVICES DE PSYCHIATRIE EN PÉRIODE DE DECONFINEMENT.  je vous invite vivement à en prendre connaissance, les fiches sont téléchargeables sur https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/professionnels-de-sante/article/dans-les-etablissements-de-sante-recommandations-covid-19-et-prise-en-charge

Cette fiche parle explicitement de cette « éducation thérapeutique » et d’unité de sas d’entrée avec quatorzaine: qu’en est-il (ou a-t’il été) pour vous de la mise en place de ces mesures?

D’autres questions me viennent: l’administration a pris de plus en plus d’importance au fil des années, je me rappelle encore des comptables de centre de soin travaillant la nuit dans les hébergements, au plus près des patients….maintenant il s’avère qu’ils préfèrent travailler à part, d’ailleurs ils font penser à une nouvelle nomenclatura, à des intouchables. J’aimerai savoir si dans vos institutions des cadres administratifs roulent en « voiture de fonction » au frais de la sécu, et qu’elles sont les types de voitures: gros SUV, moyen modèles…Ces voitures servent-elles pour leur confort personnel?

Cette nomenclatura a tellement apprécié le télétravail (loin des patients) qu’ils en redemandent pour la rentrée et plus si possible. Cela ne l’empêche pas de prendre la prime COVID au passage. Est ce une pratique générale dans le « privé solidaire »? Cela n’empêche pas, non plus, la FEHAP ( la Fédération des Etablissements Hospitaliers & d’Aide à la Personne ) de négocier cette revalorisation mais que pour le personnel « soignant », le personnel « éducatif » qui se trouve en première ligne et au contact permanent avec les patients, est oublié: diviser pour mieux régner se pratique aussi dans le « privé solidaire ».

Dans vos établissements, est ce que des membres du personnel auraient eu le Covid-19 sans avoir été déclaré par la hiérarchie? Au début du confinement, est ce que le port du masque pouvait-il être sanctionné?

Vous découvrirez plus loin sur ce site ces moments de résistance du personnel de santé face à la précarisation souhaitée par les libéraux. https://lecellier.info/resister-2/resistance-ouvriere/sante-rentre-resistance/

Commentaire et interview sur France 3:
https://www.facebook.com/1120632804/videos/10218306184982264/

L’inspecteur du travail Anthony Smith sanctionné pour avoir défendu la santé des salariés !

La défense de l’intérêt général ne doit pas être réprimée ! 

Appel à la solidarité ! 

En plein cœur du mois d’août, Anthony Smith, Inspecteur du travail dans la Marne vient d’être notifié par huissier d’une sanction de déplacement d’office.

Cela l’empêche de continuer à exercer ses missions, et témoigne d’une volonté jusqu’au-boutiste du Ministère du Travail de sanctionner un inspecteur du travail qui n’a fait que son travail dans une période où le gouvernement multipliait les mensonges pour cacher son incapacité à fournir des masques et protéger la population. 

Anthony était suspendu depuis le 15 avril 2020 pour avoir notamment exigé dans le cadre de ses fonctions la mise à disposition d’équipements de protection (notamment des masques) de protection contre la Covid-19/Coronavirus pour des salariées d’une association d’aide à domicile de Reims.

Cette sanction, ajoutée aux 4 mois de suspension, qui caractérise un véritable interdit professionnel d’exercer son métier, viole l’indépendance de l’Inspection du travail et symbolise le triste acharnement du ministère du travail à l’encontre d’Anthony.

Dans l’immédiat Anthony va avoir besoin de toute notre solidarité, y compris financière (salaire, frais d’avocat, déplacements dans le cadre de la campagne de soutien etc.) vous pouvez participer à la mesure de vos moyens ici : https://www.cotizup.com/soutienanthonysmith

L’immense mobilisation politique, citoyenne et syndicale de ces derniers mois en soutien à Anthony (dizaines de rassemblements dans toute la France, pétition de soutien avec près de 150 000 signatures ; appel public signé par plus de 1300 collègues d’Anthony ; centaines de motions de soutien d’organisations, appel publié dans la presse réunissant plus de 150 personnalités, constitution d’un comité de soutien de près de 850 personnes, composé de citoyens, d’artistes, élus, militants associatifs, syndicaux ou politiques etc.) doit se poursuivre !et nous reviendrons bientôt vers vous avec de nouvelles initiatives ! On ne lâche rien !

Le comité de soutien à Anthony Smith condamne avec fermeté cette décision politique et appelle à amplifier la mobilisation jusqu’au retrait de toutes les sanctions à l’égard d’Anthony Smith.  

Danièle Linhart, Mathilde Panot et Thomas Portes 

Co-responsables du Comité de soutien à Anthony Smith

Caisse de solidarité avec Anthony : https://www.cotizup.com/soutienanthonysmith

Pétition : https://www.change.org/p/muriel-p%C3%A9nicaud-abandon-des-poursuites-contre-anthony-smith

Facebook : https://www.facebook.com/SoutienAnthonySmith/

Twitter : @SoutienA_Smith

Site internet : https://soutienanthonysmith.fr/


Le ministre de l’intérieur, M. Castaner victime de la « clé d’étranglement »?

M. Castaner, lundi 8 juin 2020, annonce la fin de cette technique utilisée par la police pour appréhender un citoyen lambda ayant commis une faute, un délit,…

Dès le mardi suivant s’ensuit une réaction des policiers qui déposent les menottes.

Cette technique est-elle dangereuse? Pour y répondre je vous invite et ce n’est pas coutume, à regarder l’émission balance ton poste:

la clé d’étranglement:

Mais que fait l’IGPN? Je vais vous raconter une histoire: dans la dite « démarche qualité » que les entreprises (ou les différents secteurs de la fonction publique: santé, …) effectuent , il y a une procédure de déclaration de ce qu’il est appelé « un événement indésirable »: quelque chose se passe qui va à l’encontre de l’éthique, de la sécurité au travail, ….Si par exemple, un supérieur hiérarchique demande à un employé d’effectuer une action contraire à la sécurité, engageant un risque pour lui-même ou un tiers, l’employé peut faire une déclaration d’événement indésirable, qui reste anonyme. Cette déclaration est destinée à une commission ad-hoc, qui doit trouver une réponse ou des solutions au problème posé, mais si cette même commission est présidée par ce même supérieur hiérarchique, où va-t’on? La boucle est bouclée, circulez il n’y a plus rien à voir!!!

Il semble que nous avons laissé se mettre en place différentes bulles hiérarchico-administratives et qu’elles sont auto-immunes. J’invite les sociologues à se pencher et à travailler sur ce qui semblent être la création de nouvelles nomenclaturas. Mais il faut aller sur la pointe des pieds pour ne pas se retrouver accuser, comme Noam Anouar par exemple.

Un policier interroge le fonctionnement de l’IGPN. Dans cette interview, il est possible de remplacer l’IGPN par d’autres structures hiérarchico-administratives (du public ou du privé) et ça fonctionne: nous retrouvons les mêmes travers, les mêmes positions d’auto-protection des cadres ou des structures administrativo-hiérachiques.

A ne pas en douter, les lobbys ont fait « chanceler » le ministre de l’intérieur qui avait pourtant promis dès le mardi le « remplacement de la clé par le taser ». Aujourd’hui, 15 juin 2020, nous pouvons lire dans la presse:


La clé d’étranglement finalement autorisée jusqu’à son remplacement par une autre technique:
Après l’annonce par Christophe Castaner de l’interdiction pour les policiers d’utiliser la clé d’étranglement pour interpeller une personne refusant d’obtempérer, le directeur de la police nationale a envoyé ce lundi 15 juin une note dans laquelle il annonce que la clé d’étranglement pourra finalement continuer à être utilisée par les forces de l’ordre jusqu’à son remplacement par une autre technique.

https://www.ouest-france.fr/societe/police/la-cle-d-etranglement-finalement-autorisee-jusqu-son-remplacement-par-une-autre-technique-6869955

les achats en disent long sur la volonté politique de nos dirigeants

M. Castaner aurait-il été touché par le décès de M. Cédric Chauviat? Pourtant il s’inscrivait, comme son patron, dans la droite ligne de Valls, Cazeneuve et compagnie (Rémi on ne t’oublie pas). En aout 2017: « le ministère de l’intérieur avait lancé un appel d’offres pour l’achat de 1,2 million de « grenades de maintien de l’ordre et de moyens de propulsion à retard », pour un montant total de 22 millions d’euros. » Il prévoyait sûrement de mater les opposants au libéralisme de son patron. Cela a servi sur les gilets jaunes. Et rebelote en 2019 avec l’achat de:
« 10 000 grenades de désencerclement. Elle s’ajoute aux 1280 fusils LBD40 et 450 LBD semi-automatiques, sans oublier les 5 millions de cartouches pour fusils mitrailleurs d’assaut achetés par le Ministère de l’intérieur. Budget de la dépense ? plus de 11 millions d’euros pour les cartouches, 2 millions d’euros pour les grenades… Au total, il y en aurait pour près de 20 millions d’euros rien que pour 2019 ! » (agoravox) Mais au fait combien de masques avaient été achetés pour protéger les citoyens et les soignants contre une possible épidémie ?

partager, résister, l'alternative