Ligné

Elu minoritaire  à Ligné, Mickaël Potard répondait  à Ouest-France sur le compteur Linky:

Deux questions à… Mickaël Potard, conseiller municipal minoritaire.

Pourquoi avoir porté le débat sur les compteurs Linky et Gazpar ?

En tant qu’élu et citoyen, il me paraît normal et logique de me poser des questions face à ce nouveau type d’appareillage.

D’abord, je ne vois pas pourquoi substituer un compteur qui marche. La loi n’oblige pas d’en changer. Le fait de le remplacer pour un plus « communicant » est présenté comme la solution. Nous avons déjà la possibilité d’avoir accès au suivi de notre consommation. Je n’ai pas la conviction que cela va nous faire faire des économies.

Ce nouveau matériel, c’est l’usager qui le paiera au final, en découvrant les hausses des lignes sur la facture. Nous savons et connaissons déjà les gestes écocitoyens à adopter pour les économies d’énergie.

Et l’impact sur la santé ? Les ondes électromagnétiques supplémentaires peuvent avoir un effet accumulateur, sans parler de la sécurité car certains boîtiers ont pris feu.

De plus, les nouveaux compteurs disjonctent plus facilement, on vous proposera alors un abonnement à une puissance un peu plus élevée ! Sans compter sur l’obsolescence programmée du matériel, à peine une durée de vie de moins d’une dizaine d’années suivant Enedis et GRDF. Enfin l’aspect social et humain. Quid de la pérennité des postes des agents collecteurs et des données recueillies ?

Une réunion a eu lieu dernièrement pour informer la population. Qu’en est-il ressorti ?

Une centaine de personnes ont répondu à l’appel. Nous avons exposé les faits précédemment cités et nous demandons au premier édile de Ligné de s’engager à écrire et rencontrer les fournisseurs Enedis et GRDF, pour leur rappeler le libre choix des habitants et de laisser les gens tranquilles en évitant toute pression et relance.

Et nous demandons au premier édile de Ligné, qui en a le pouvoir, de s’engager.

partager, résister, l'alternative