inventaires loi travail

Le projet de réforme du droit du travail présenté par Myriam El Khomri propose de revenir des années en arrière. Mobilisons-nous !

Je signe la pétition

loi travail

Décryptage sur http://loitravail.lol/

Code du travail : Licencier le gouvernement (Politis)

Petit guide contre les bobards de la loi Travail

Les 8 bobards de la loi Travail

« Il est temps d’agir et il faut agir de façon extrêmement musclée », a déclaré Pierre Gattaz le 15 décembre dernier lors d’une conférence de presse. Sur le chômage il faut agir « aussi sérieusement qu’on a traité les

inventaires loi travail

attentats terroristes, c’est-à-dire avec un état d’urgence économique pour la croissance et pour l’emploi ». Un mois et demi plus tard était publié le projet de loi Travail qui reprend l’essentiel des exigences du Medef. Et pas seulement : François Hollande « se sait sous surveillance de Bruxelles etde Berlin quant aux réformes – « on coche une case », plaisante-t-il parfois » (Les Échos, 17 mars 2016) suite sur le site d’ATTAC

Le Texte, rédigé par qui ?

Le texte, dit-on ,  reprend en grande partie les propositions du MEDEF; « dix-sept parlementaires Les Républicains, Nathalie Kosciusko-Morizet en tête, affirmaient dans le très libéral quotidien L’Opinion leur volonté de voter en faveur du projet de loi (première mouture) sur le code du travail. Ce texte porte la signature de Myriam El Khomri…
Mais, pour certains élus socialistes, son véritable auteur serait Pierre-André Imbert, son directeur de cabinet, qui, selon eux, serait « le vrai ministre du Travail ». Inconnu du grand public, celui-ci fut un proche collaborateur de Raymond Soubie, l’ancien « Monsieur social » de Nicolas Sarkozy à l’Élysée. Tout s’éclaire ? » (PolitisN° 1393)

Nous en savons un peu plus avec l’ouvrage de Pierre Jacquemain: ils ont tué la gauche. « …Pierre Jacquemain nous emmène dans les coulisses de la rue de Grenelle où il fut aux nouvelle loi travailpremières loges de la naissance du projet de loi tant décrié par les syndicats, la jeunesse et la majorité des Français. Adepte d’une gauche bien à gauche, Pierre Jacquemain avait fait le pari de Myriam El Khomri, la rêvant en contrepoids face à Emmanuel Macron au sein du gouvernement….Cette vue de l’intérieur est l’occasion d’apprendre que Myriam El Khomri n’a pas été associée à la définition des grands axes de la loi – hiérarchie des normes, licenciement économique, plafonnement des indemnités prud’homales… C’est son directeur de cabinet, Pierre-André Imbert, qui aurait « rédigé en chambre » le projet de loi, en étroite collaboration avec Manuel Valls. « Dévastée », Myriam El Khomri aurait songé à démissionner avant de faire volte-face et d’avaler un à un les boas…. » http://www.regards.fr/je-vois-rouge-par-clementine/article/loi-travail-l-histoire-d-une-trahison

partager, résister, l'alternative