Archives par mot-clé : Ensemble

jeudi 4 avril, « l’Europe » rencontre avec P.Kalhfa, salle A de la Maison des syndicats, Nantes

ENSEMBLE organise le jeudi 4 avril, « l’Europe » rencontre avec P.Kalhfa, salle A de la Maison des syndicats, Nantes, à 20h30.

Pierre Khalfa est syndicaliste, ancien membre du Conseil économique, social et environnemental au titre de Solidaires, co-président de la Fondation Copernic et membre du Conseil scientifique d’Attac. Il participe également à la revue Regards.

Il tient un blog: https://blogs.mediapart.fr/pierre-khalfa/blog

samedi 8 décembre, journée internationale de mobilisations pour le climat dans le 44!

samedi 8 décembre, journée internationale de mobilisations pour le climat dans le 44!

Urgence climatique et urgence sociale: un même combat

Afficher l'image d'origine

« Cette mobilisation pour le climat qui se déploie dans tous les pays, est notre. Comme sont notres toutes les mobilisations pour la justice sociale, la défense des services publics et la solidarité avec les migrants et entre les peuples. » retrouvé l’appel Tract-marche-climat-collectif-unitaire-pour-le-marche

Rendez-vous à NANTES le 8 décembre:

  • 11h ; rassemblement « festif » aux Nefs
  • 12h : pique-nique et animations
  • 14h (au plus tard) :  départ de la marche depuis les Nefs >> rejoint par le cortège unitaire du « collectif du 26 mai » (regroupant des partis, syndicats et associations dont nous faisons partie) qui lui se regroupe à 13h45 à Chantiers navals et qui défilera en fin de cortège derrière une banderole (sans logos) affichant le message :  » justice climatique et sociale, même combat ».
  • La marche ira jusqu’à Commerce, point de rassemblement des gilets jaunes. Là, chaque organisation et chaque individu choisira de se joindre ou pas à la manifestation des G.J.

samedi 8 décembre, journée internationale de mobilisations pour le climat

 

 

 

rendez-vous  à ANCENIS le 8 décembre:

Départ à 11 h 00 devant les halles d’Ancenis. https://www.facebook.com/events/201902570737339/

urgence climatique et sociale

Le rendez-vous est donné à 11h devant les Halles et nous descendrons vers le jardin de l’Eperon où une soupe sera proposée.Ancenis le 8 décembre une marche pour le climat

Vendredi 12 octobre, débat sur: le Défi climatique : Quelles réponses solidaires ? avec ENSEMBLE 44 à 20h à la Maison des syndicats de Nantes

Vincent Gay, militant écologiste, animera un débat public sur la crise le défi climatique: quelles réponses solidaires ?
à lui apporter le vendredi 12 octobre à Nantes, 20h, Maison des syndicats, Place de la gare de l’Etat.

l’urgence climatique:

L’été a été particulièrement chaud, et divers événements rendent palpable la réalité des changements climatiques (incendies, inondations, canicule, fonte accélérée de la calotte glacière…). Les populations, gravement touchées, mesurent le défi qui les attend.
Les rapports des scientifiques sont tous alarmants. Nous disposons de peu d’années pour empêcher le pire. Et pour modifier l’urbanisme et les modes de vie afin de protéger les populations.
Pourtant, les gouvernants se refusent à agir vraiment. Devant une telle menace sur le monde entier, quelles sont les raisons de cet immobilisme criminel, des réponses violentes apportées aux
luttes écologiques? Naïveté, impuissance face au système qui agit
comme un rouleau compresseur?Défi climatique : Quelles réponses solidaires
La démission de Nicolas Hulot et ses explications quant à son incapacité à changer les choses sans changer de système socio-économique ont donné du souffle à la mobilisation écologique.
C’est en effet suite à cette démission que des appels ont surgi sur les
réseaux sociaux pour manifester le 8 septembre.

Mobilisations:

Cette journée a marqué contre toute attente la rentrée des mobilisations, alors que peu de signes laissaient présager encore quelques jours auparavant une telle déferlante.
Historique, parce que, si depuis une dizaine d’années, les mouvements sociaux, écologistes et altermondialistes tentaient de réussir une telle mobilisation pour le climat, jamais autant de personnes ne s’étaient réunies en France pour tirer la sonnette d’alarme et en appeler à des mesures politiques sur cette question.
Le 8 septembre, plus de 900 actions dans 95 pays ont eu lieu
simultanément. En France, 115 000 manifestant-e-s ont été décomptés dont près de 3000 à Nantes.
Mais sur quelles bases, avec quelles revendications ?
Comment s’organiser collectivement et construire des rapports de force face à l’ordre dominant ?
Ici, il nous faut aussi gagner la deuxième partie de la lutte pour la
préservation des terres agricoles et la pérennité des différents projets sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, lutte qui s’inscrit dans le cadre de la mobilisation générale pour le climat.

Démission de M.Hulot:

En annonçant sa démission du gouvernement, Nicolas Hulot a
affirmé :
« Est-ce que les petits pas suffisent à endiguer, à inverser et même à s’adapter parce que nous avons basculé dans la tragédie climatique. La réponse est non.
Est-ce que nous avons commencé à réduire nos émissions de gaz à effet de serre?
la réponse est non.
Est-ce que nous avons commencé à réduire l’utilisation des pesticides ?
La réponse est non.
Est-ce que nous avons commencé à se mettre en situation d’arrêter
l’artificialisation des sols ?
La réponse est non….
On n’a pas compris que c’est le modèle libéral qui est la cause. Est-ce
qu’on le remet en cause ? …»
Chacune de ces questions était pertinente. Il faut d’urgence leur
apporter des réponses positives.
Comment ?

Défi climatique: quelles réponses solidaires ?

ENSEMBLE vous invite à débattre avec Vincent Gay. Le vendredi 12 octobre à 20h à la Maison des syndicats de Nantes
Place de la gare de l’état – salle du rez-de-chaussée

le défi climatique et les réponses solidaires avec ENSEMBLE 44 à 20h à la Maison des syndicats de Nantes

Vincent Gay, militant écologiste, animera un débat public sur le défi climatique et les réponses solidaires à lui apporter,  le vendredi 12 octobre à Nantes, 20h, Maison des syndicats, Place de la gare de l’Etat.le défi climatique et les réponses solidaires

l’urgence climatique:

L’été a été particulièrement chaud, et divers événements rendent palpable la réalité des changements climatiques (incendies, inondations, canicule, fonte accélérée de la calotte glacière…). Les populations, gravement touchées, mesurent le défi qui les attend.
Les rapports des scientifiques sont tous alarmants. Nous disposons de peu d’années pour empêcher le pire. Et pour modifier l’urbanisme et les modes de vie afin de protéger les populations….

ENSEMBLE vous invite à débattre avec Vincent Gay. Le vendredi 12 octobre à 20h à la Maison des syndicats de Nantes
Place de la gare de l’état – salle du rez-de-chaussée

le défi climatique et les réponses solidaires

Un nouveau rassemblement pour le climat et la vie sur terre aura
lieu au miroir d’eau à Nantes Samedi 13 octobre à 14h.
L’image contient peut-être : texte et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air

lundi 17 septembre à 20h45: film « le couvercle du soleil » au Concorde

5 ans ont passé depuis l’accident de Fukushima; lundi 17 septembre à 20h45: film « le couvercle du soleil » au Concorde

L’abondance de témoignages, d’informations et de documentaires, ont laissé croire que la lumière était faite. Mais la mémoire s’est vite altérée et l’accident nucléaire est en passe d’être enterré, sans que la vérité ne soit révélée.
L’analyse des rapports, des documents et les reportages en direct de la zone sinistrée nous éclairent sur le rôle des protagonistes de la gestion de crise, des politiciens et des journalistes.
Un jour où «la pire crise de l’histoire» est arrivée, que se passait-il à la résidence du Premier ministre ? Une fiction journalistique puissante où les ministres de l’époque apparaissent sous leur véritable nom !

20h 45 : Le Film
Suivi d’un débat avec :
Kolin Kobayashi : Journaliste, et président de l’association Echo Echanges qui diffuse le film en France
Cela se passerait-il différemment si un accident nucléaire survenait en France ?
Tamiyoshi Tachibana : Ancien conseiller régional de la préfecture d’Okayama, «bras droit» de Naoto Kan, premier ministre japonais en 2011.
Catherine Cadou : Elle a réalisé le sous-titrage français du film, une grande traductrice du cinéma japonais de Kurosawa à Imamura.

« le couvercle du soleil » au Concorde

5 juillet, 11h devant la préfecture, rassemblement lors de la venue d’Edouard Philippe à Nantes !

Communiqué de presse

Appel à rassemblement par les organisations du collectif Marée Populaire, le 5 juillet, 11h devant la préfecture, rassemblement lors de la venue d’Edouard Philippe à Nantes pour dénoncer la politique du gouvernement.

La politique menée par le gouvernement néo-libéral Macron-Philippe nous entraîne dans un système agressif et répressifs contre toutes les catégories de la populations (salariés, chômeurs, retraités, jeunes, …).

Le modèle de société proposé par celui-ci amène l’augmentation des inégalités en donnant toujours plus aux riches et en culpabilisant les pauvres. En effet, pour E.Macron « il faut responsabiliser les gens pour qu’ils sortent de la pauvreté ».En un mot, pour lui,si les pauvres sont pauvres, c’est bien un peu de leur faute. A contrario,  le  gouvernement d’E.Philippe n’hésite pas à mettre « un pognon de dingue »…pour les plus riches ! Cela n’empêche pourtant pas que le nombre de chômeurs toutes catégories (A, B, C, D) ne baisse pas, et que la précarité augmente. De plus, la vision du travail impulsée par celui-ci pousse les travailleurs en concurrence permanente, impose une pression, et cherche à les monter les uns contre les autres. Cette politique é conomique inégalitaire se perçoit également d’un point de vue fiscal. Suppression de l’ISF, de l’Exit Tax, augmentation de la CSG, baisse de l’impôt sur les sociétés, passivité face aux pratiques d’évasion fiscale, … sont autant de mesures favorisant l’injustice fiscale entre les citoyens, permettant alors des cadeaux aux plus riches…

Les inégalités territoriales sont également favorisées par cette politique ! Le recul de la présence des services publics se poursuit. Partout en France, les hôpitaux sont à l’agonie, les administrations sont surchargées, les tribunaux engorgés, … sans parler de la SNCF qui tend par sa réforme à entretenir la même logique que les entreprises privées, comptant les profits avant les services rendus. De plus, la fin de la taxe d’habitation sans garantie de moyens supplémentaires retire aux collectivités locales leur capacité d’agir au plus près de leurs populations sur leurs territoires.

Le gouvernement donne régulièrement la preuve d’une incohérence flagrante entre ses discours et ses actes dans la politique menée autour de la transition écologique  et face aux enjeux du dérèglement climatique : projets maintenus d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure, refus de signer le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires, autorisation donnée à Total pour l’exploitation d’huile de palme à l’usine de la MEDE, projet de méga-mine d’or à ciel ouvert en Guyane, refus d’interdiction du glyphosate,  incapacité à mettre en œuvre des politiques contraignantes envers des entreprises polluantes, …

De plus, la financiarisation du logement, les menaces contre notre système social et la sécurité sociale, les attaques sur la protection collective des salariés, la sélection des jeunes dans l’enseignement supérieurs et la recherche, la politique honteuse contre les migrants, le démantèlement de notre système judiciaire, le secret des affaires avant le droit à l’information, la future baisse des allocations de retraites, … sont autant de mesures ne permettant pas une société plus juste, plus solidaire, plus démocratique et plus égalitaire.

Les organisations à l’initiative de la manifestation « marée populaire » du 26 mai dernier appellent à se rassembler pour protester à l’occasion de la venue du Premier ministre à Nantes à 11h devant la préfecture à Nantes, contre la politique du gouvernement d’assistanat en direction des plus riches.

Le collectif unitaire Nantais portant cette volonté se compose des organisations suivantes : ATTAC 44, CGT 44, comité 5 mai Nantes, collectif Santé 44, Collectif STOP CETA 44, comité Bure Nantais, DAL 44, EELV 44, Ensemble 44, France Insoumise 44, FSU 44, Gauche Démocratique et Sociale 44, Génération.s 44,   Jeunes Générations 44, Jeunes France Insoumise 44, NPA 44,  PCF 44, Place au peuple 44, Solidaires 44,  SGL 44, Sortir du nucléaire Pays Nantais, UNEF Nantes.

coup d’Etat social: le libéralisme sous le vernis social-démocrate!

Quel avenir pour la ZAD ?

C’était le titre d’une émission de Médiapart… » Quel avenir pour la ZAD ? »

Si l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est abandonné, que pourrait devenir la Zad? Une zone d’expérimentations où cohabiteraient paysan.ne.s et anciens squatteurs défend le mouvement qui s’est battu contre l’aérogare. Discussion entre Thomas et Camille, deux habitant·e·s, Angélique, paysanne et Jean-Marie, naturaliste en lutte.

et maintenant…le 17 mai 2018 les expulsions reprennent:

  • 12 h – Des zadistes, des représentants de Copain 44 et des Naturalistes en lutte ont donné une conférence de presse à la Rolandière, à trente mètres de la ligne des fourgons de gendarmes stationnés en ligne continue, pare-choc contre pare-choc, entre la Rolandière et la Saulce :« On est dans une colère profonde. Aujourd’hui on détruit des bâtiments, des vies et des pratiques agricoles. Les négociations c’est de l’enfumage, comme face aux cheminots et aux étudiants. La seule logique, c’est l’expulsion. …Concernant la Châteigne, « c’est un village reconstruit en 2012 lors d’un chantier collectif auquel ont participé les 250 comités de soutien créés après l’opération César, a rappelé le zadiste. C’est aussi une manière d’effacer l’histoire de cette lutte »suite sur Reporterre

communiqué d’EnsemblE 44:

NON A LA REPRISE DES EXPULSIONS A  NOTRE DAME DES LANDES !

Ce jeudi matin, l’offensive militaire contre la ZAD de Notre Dame des Landes a repris. Alors que des projets ont été déposés par nombre d’habitant.e.s. Alors que des discussions sont en cours et qu’il n’y a aucune urgence pour régler les questions en suspens. Le gouvernement montre bien sa volonté de revanche contre le mouvement qui a permis que l’aéroport prévu ne soit pas construit. Il montre sa volonté de réprimer, comme il le fait contre les

Quel avenir pour la ZAD ?

mouvements sociaux, notamment en faisant évacuer les facultés par la police.
ENSEMBLE ! 44 appelle à la mobilisation unitaire pour permettre à celles et ceux qui veulent mettre en place de nouvelles pratiques agricoles et sociales de demeurer sur la ZAD.

Rappel du communiqué de la France Insoumise 44

Les naturalistes en lutte dénonce le saccage des prairies,  . »Ces destructions en pleine période de nidification des oiseaux et de reproduction pour la plupart des espèces sauvages du site s’accompagnent bien entendu d’un nuage de gaz lacrymogène et d’un grand nombre de grenades explosives. Nous connaissons les conséquences de ces batailles lourdement équipées en terme de pollution chimique et sonore, fatale à un certain nombre d’animaux et gâchant le travail agricole pour longtemps. »..alors qu' »Il faut aussi se rappeler que tout au long du bras de fer contre le projet d’aéroport, les différentes personnes composant le mouvement d’occupation ont montré un souci constant de leur impact écologique malgré les fortunes diverses de cet épisode. »..

ce lundi 14 mai avait lieu un rassemblement à Nantes avec un appel de COPAIn 44, Acipa, des habitant.e.s de la zad, Naturalistes en lutte. Pour un avenir commun dans le bocage!

La vague d’expulsions sur la zad de notre dame des landes a suscité d’importantes mobilisations sur le terrain et des réactions à travers tout le pays. Après dix jours d’intervention, les destructions de lieux de vie ont été suspendues. Un dialogue a repris entre le mouvement et la Préfecture après le dépôt collectif d’un dossier présentant plusieurs dizaines de projets agricoles , artisanaux, sociaux ou culturels sur la zad. Ce geste collectif vise à mettre en avant ce qui lie profondément ses activités et l’usage commun des terres et ressources.

Mais la trêve apparaît extrêmement fragile : des centaines de gendarmes sont toujours déployés dans le bocage, maintenant une pression quotidienne et mettant à mal la possibilité même de mettre en oeuvre les travaux agricoles en plein début de saison. Le premier ministre a posé un nouvel ultimatum avec la menace d’une reprise des expulsions après le 14 mai. Alors qu’un cycle de rendez-vous est actuellement engagé sur la pérénnisation des projets, le gouvernement décidera-t-il de rompre une fois de plus unilatéralement le dialogue pour se livrer à une nouvelle opération de destruction ?

Au-delà des lieux de vie, certains projets agricoles en cours depuis plusieurs années sont aujourd’hui menacés sur des terres convoitées par d’autres agriculteurs. Le gouvernement doit trancher au plus vite pour que les parcelles concernées aillent à de nouvelles installations plutôt qu’à l’agrandissement d’exploitations existantes.

Le 14 mai va se tenir en préfecture un second comité de pilotage censé examiner les projets portés par les habitants de la zad. Nous paysan.ne.s, associations, habitant.e.s, naturalistes qui avons défendu les terres de la zad contre le projet d’aéroport et nous projetons dans leur avenir – appelons à un pique-nique et rassemblement calme et déterminé devant la préfecture lors de la tenue du comité de pilotage.

Il s’agira d’y affirmer le refus de toute nouvelle expulsion sur la zad et d’y apporter un soutien aux différents projets présentés, à la vision coopérative qui s’en dégage. Nous refusons qu’on impose à ce qui s’est construit d’unique dans le bocage de notre-dame-des-landes les critères du modèle agricole classique dont on connaît partout les conséquences : désertification rurale, disparition des
petites exploitations et individualisme entrepreneurial, sujétions aux groupes de l’agrochimie, dégradation continue des sols et de la biodiversité.

Nous souhaitons toujours pour notre part enraciner sur la zad une pratique des communs et d’une paysannerie solidaire, réellement soucieuse du soin du bocage et de l’environnement. Nous voulons toujours un territoire vivant et partagé, qui laisse la place à des manières de l’habiter qui ne soient pas qu’agricoles et à diverses formes d’expérimentation sociales. Il faut que le temps nécessaire soit laissé pour un dialogue réel autour de l’avenir du bocage de Notre-Dame-des-Landes. Ceci implique un calendrier crédible et des délais tenables et la fin des ultimatums et des menaces. Le rassemblement du 14 mai marquera la vigilance accrue de tous et toutes sur la suite du processus.

5 mai à Paris pour stopper Macron

Mobilisons-nous le 5 mai à Paris pour stopper Macron !

Le 7 avril, l’Assemblée représentative de la France insoumise a décidé de répondre favorablement à l’appel de la Bourse du travail lancé par François Ruffin et Frédéric Lordon pour une marche nationale le 5 mai à Paris. C’est l’occasion de poursuivre la montée en puissance de la mobilisation et de déferler en nombre à Paris pour dire stop à Macron et à sa politique. Mobilisons-nous !5 mai à Paris
2 cars sont prévus avec passage à Nantes :
    NUMERO 1 depuis Challans, (La Fête à Macon – Car Insoumis) : https://agir.lafranceinsoumise.fr/evenements/4c79958f-6aac-4f48-af6e-b5a0bb35ddee/
Horaires prévus :
    Aller -> Challans (8h) -> Nantes le Cardo (9h) -> Paris (14h)
            Retour -> Paris (20h) -> Nantes le Cardo (00h) -> Challans (1h)
Pour réserver :
    Contacter Guillet Brigitte par mail : soulardguillet@orange.fr ou par téléphone : +33619751962
    Paiement par chèque sur place

    NUMERO 2 depuis St Nazaire ou Nantes le Cardo, avec passage possible sur Ancenis, selon le nombre d’inscriptions : https://agir.lafranceinsoumise.fr/evenements/86d04b7b-4a1b-4776-ae6e-d3d7a05b5c7c/
Horaires prévus :
    Aller -> Saint Nazaire (6h)(à valider) -> Nantes le Cardo (7h) -> Paris (12h)
            Retour -> Paris (21h) -> Nantes le Cardo (1h) -> Saint Nazaire (2h)(à valider)
Pour réserver :
S’inscrire sur https://agir.lafranceinsoumise.fr/evenements/86d04b7b-4a1b-4776-ae6e-d3d7a05b5c7c/ ou envoyer un mail à : comite_5mai_nantes@framalistes.org avec NOM, PRENOM, EMAIL, TELEPHONE, nb de places
Payer en ligne : https://www.lepotcommun.fr/pot/gprf2b1j  (prénom, nom obligatoires)  (31€ la place + dons de soutien possible)

samedi 3 février 14h Place du Commerce manifestation de soutien au peuple d’Efrîn

Halte à la guerre de la Turquie contre les Kurdes:

samedi 3 février 14h Place du Commerce manifestation de soutien au peuple d’Efrîn

Le 21 janvier dernier, l’armée turque est entrée en Syrie pour, selon le Président turc Erdogan, « liquider les terroristes l’enclave d’Efrîn ». Pour le président turc, les terroristes sont les combattants kurdes qui ont permis de défaire les islamistes de Daesh et de les chasser de la région.

Depuis deux semaines, les combats font rage et beaucoup de victimes dans la population de la région. Dans l’indifférence de la communauté internationale. Pire, le Ministre français des affaires étrangères qui il y a encore quelques semaines félicitait les combattants kurdes  pour leur lutte contre Daesh a repris à l’Assemblée nationale la fable de la lutte contre des terroristes faisant ainsi crédit à l’invasion et à la barbarie turque.

La Turquie d’Erdogan, qui a désormais tout d’une dictature, fait le pari que la passivité de la communauté internationale va lui permettre de porter un coup fatal au peuple kurde et à sa volonté de voir reconnaitre ses droits démocratiques. L’affrontement est inégal entre la plus forte armée de la région et les combattants kurdes. Mais leur volonté de défendre les populations civiles et de résister à l’invasion turque est héroïque.

Notre condamnation de l’invasion turque et notre soutien au peuple kurde et à ses combattant.e.s. doivent être sans faille.

C’est pourquoi Ensemble !44, mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire, soutient l’appel à manifester samedi à Nantes, 14h Place du Commerce, du Comité Démocratique Kurde de l’Ouest de la France et invite les nantaises et nantais, les partis de gauche, les syndicats et les associations progressistes à s’y joindre :

–        Pour  l’arrêt de l’intervention de la Turquie et le retrait de ses troupes.

–        Le peuple kurde a des droits qui doivent être reconnus et respectés, dont son aspiration à une autonomie du Kurdistan syrien.

–        L’arrêt de toutes les interventions étrangères – russes, iraniennes, turques, occidentales…. doit être imposé.

–        Pas de paix possible en Syrie sans solution politique.

–        Pas de solution politique sans que cessent toutes les ingérences étrangères et pour que le peuple syrien puisse chasser le dictateur Bachard-El-Hassad et décider souverainement de son avenir

Nantes le 1er février

Ensemble! 44, mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire

http://www.ensemble44-fdg.org

 

mercredi 18 janvier 20 h meeting avec Myriam Martin d’Ensemble à la Manu

Pourquoi soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon ?

Vous refusez l’extrême droite qui n’a de cesse de vouloir diviser notre peuple en diffusant le poison du racisme ? Une extrême droite qui reprend de vieilles recettes qui ont amené les pires catastrophes du XXème siècle. Un Front National qui prétend parler au nom des salariés, mais qu’on ne voit pas quand ils et elles sont en lutte comme au printemps dernier.

Vous ne voulez pas plus du programme de Fillon, qui remet en cause la sécurité sociale, veut supprimer 500 000 postes de fonctionnaires (enseignants, des infirmières…), et annonce qu’il augmentera la TVA et supprimera l’impôt sur la fortune. Un candidat qui considère que le droit à l’avortement n’est pas un droit fondamental !meeting Myriam Martin

Vous avez été déçus – et le mot est faible ! – par la politique de Hollande Valls et Macron depuis 4 ans ? Vous trouvez qu’ils ont multiplié les cadeaux au patronat en s’en prenant aux salarié-es et aux retraité-es au point qu’on ne voit pas bien la différence entre leur politique et celle qu’ont mené Sarkozy et Fillon. Vous avez manifesté contre la loi El Khomri qui détruisait le Code du Travail.

Vous voudriez que voter soit encore utile et que la gauche mène enfin une vraie politique au service de la population ? Vous pensez qu’il faut se rassembler autour d’une candidature qui dise clairement son refus de la droite et de l’extrême droite, mais aussi son désaccord avec la politique menée depuis 4 ans. Une candidature qui mette en avant le droit au travail pour toutes et tous, la défense du pouvoir d’achat et la protection de notre environnement menacé par les tenants du profit maximum.

Alors, oui, il faut soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Nous vous invitons à en débattre avec Myriam Martin, porte-parole d’Ensemble!

mercredi 18 janvier à 20h

grande salle de la Manufacture des Tabacs à Nantes. (10 bis Bd Stalingrad, tram arrêt Manufacture)